Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 13:12

Oui, nous n’arrêtons pas de remettre la sortie «Mimosas» et il est fort à parier que, si elle a lieu samedi prochain, la cueillette des ces si jolies petites boules jaunes sera bien maigrichonne ! En revanche, en ce samedi 12 mars, un temps printanier, à peine frais au petit matin, a redonné à la traditionnelle sortie des Batelières son éclat d’antan !

Il est vrai que faire le tour du Massif de la Ste Baume, car c’est bien de cela dont il s’agit – j’ai dit le tour ! – sous un soleil généreux et en traversant une verdure rutilante au sortir de l’hiver, un hiver bien doux mais bien humide, ne peut se traduire que par un bonheur indicible pour tout cyclotouriste qui s’y colle ! Un grand nombre d’entre nous l’aura bien compris car, après la pause café à Cuges (31 présents selon Denis), notre peloton bleu et blanc ne s’est guère amaigri s’il s’est disloqué en plusieurs morceaux, permettant ainsi à chacun de rouler à son rythme mais jamais seul, tout en offrant à l’ensemble une plus grande sécurité.

Je ne reviendrai pas, bien sûr, sur ce parcours archi couru dans les deux sens mais noterai la joie de Julie et Didier qui cyclent pour la première fois sur cette boucle. Je crois aussi que c’est leur premier «Grand Rendez-vous» ; bienvenue au «club» ! Cet itinéraire, célèbre dans tout le gent pédalante des environs, permet d’engranger des kilomètres sans trop forcer ; une grande sortie idéale en début de saison. Après la bosse, Méounes occasionne un regroupement général autour de sa fontaine dont l’eau si fraîche a désaltéré tant de bataillons de cyclos ! Nous «perdrons» ensuite Bernard qui s’en va regagner ses pénates Néouliennes puis trois irréductibles qui ont décidé de passer par Mazaugues, idée certes fort intéressante mais non prévue au programme du jour. Auront-ils grimpé la Sainte Baume ? Je ne le sais pas mais notre blog leur est bien évidemment ouvert…

Photo de Jack. On dirait qu'il y en a un qui n'est pas d'accord.

Photo de Jack. On dirait qu'il y en a un qui n'est pas d'accord.

Après la traversée de La Roquebrussane, joli bourg provençal coincé entre l’Issole et le massif très boisé de la Loube, reconnaissable de loin grâce à ses antennes, nous nous lancerons, après une courte remontée, dans une belle descente boisée, en virages, pour moi inconnue car je ne suis jamais passé par Tourves lors des Batelières. Malgré une route à grande circulation, le tracé bosselé mais roulant n’est pas désagréable du tout et, un peu avant midi, nous pénétrons dans cette belle cité varoise, proche du Caramy, bien connu des randonneurs pédestres, et «surveillée» par la Chapelle St Probace qui trône fièrement en haut de sa colline boisée – que ceux qui l’on vue lèvent la main !

Sous ce soleil si généreux, les 23 cyclos encore présents – dont nos 4 féminines, bravo mesdames – vont investir joyeusement la magnifique place de l’Hôtel de Ville, qui en terrasse de café, qui sur les bancs, qui à même le sol, tout en savourant les produits achetés dans les commerces de céans.

Si le vent était quasiment absent ce matin, il va se réveiller puis se renforcer. La traversée du plateau de Nans se passera tout de même sans encombre, le pot de l’amitié, à Moulin de Redon, réunira encore un bien belle tablée qui profitera des derniers rayons de soleil irradiant la terrasse et le vent se fera surtout sentir entre Aubagne et Marseille.

En résumé, nous avons tous, je crois, vécu une excellente journée sur cette classique facile qui nous aura entraînés pour d’autres plus musclées. À bientôt, donc, aux Mimosas s’ils se font la semaine prochaine, sinon autour de la Sainte Victoire le samedi suivant, n’oubliez pas la crème chauffante !

 

Les 23 de Tourves : René, Anne, Gérard, Didier, Julie, Nadine, Jacques M., Christian M., Christian P., Thierry A., Paulo, Olivier, Béatrice, Jean-Pierre BO., Alain J., Louis, Denis, Michel G., Patrick G., Pierre, Yves, Jean-Louis J., Jipi

Les 3 de Mazaugues : Jacques S., Antoine, Thierry P.

Les chiffres : 135 kilomètres au calendrier (départ et arrivée centre-ville) et environ 1 200 m de dénivelé positif selon Denis.

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 18:10

L’année 2016  ne devrait pas voir le peloton ciel et blanc parcourir  l’arrière pays varois au départ du Lavandou en passant par Bormes, les cols de Cago Ven,  Gratteloup, Babaou, Taillude, Callebasse  et  se restaurer au soleil sur la plage de Gigaro proche de la Croix Valmer. Encore moins un retour le long de la belle bleue aux noms qui sentent bon les vacances, Cavalaire, Cavalière à moins que cette randonnée ne soit une troisième fois programmée dans un calendrier déjà très fourni.

Les intempéries, fortes pluies le 20 Févier et déplacée au 5 Mars  c’est une nouvelle fois la pluie qui nous oblige à annuler ce déplacement. Il a plu toute la nuit, au petit matin il pleut encore et le ciel est bien obscur. Les SMS s’échangent avec les pré-inscrits, du moins ceux ou celles qui ont eu l’amabilité de répondre au courriel de notre président.  A l’unanimité nous décidons pour la deuxième fois d’annuler et se reporter à la sortie B inscrite au calendrier. Mais à 8h la pluie est toujours là et il est plus sage de rester au sec car nous avons déjà  été contraints de rouler sous la pluie cette saison.

Mais un cyclo n’abdique pas et reste optimiste comme notre ami Michel Gu qui souhaite rouler car il a bloqué sa journée pour cueillir des Mimosas si toutefois il en reste encore car notre hiver est le plus doux depuis 1900 et ils étaient bien en fleur en Janvier. Il m’invite à le rejoindre du côté de Logis Neuf mais au même moment Jack et Nadine me proposent d’aller rouler vers la Côte Bleue. Ne pouvant me dédoubler Michel viendra nous rejoindre à l’Estaque après s’être entendu avec le tandem pour aller déjeuner à Martigues, les fameuses moules frites dans la Venise Provençale en bord de canal. Patrick G qui avait également réservé cette journée viendra se joindre à nous car rouler seul comme l’a fait notre président est moins agréable. Le retour se fera par la même route évitant ainsi la zone industrielle de La  Mède. Une sortie improvisée comme le fut en 2015 un départ pluvieux pour le TEB et se retrouver à Cassis tout à fait à l’opposé. Je suis assez fan des impros.  Se trouvaient aussi sur un parcours presque à l’identique le binôme Jipi-Claude pour un déjeuner frugal à Carro.

Voilà un petit récit d’un samedi pluvieux qui s’est terminé sous le soleil avec un peu de vent qui nous a bien aidés sur le retour. Une BBF prise à l’Estaque pour clôturer la journée quoi de mieux. Pour la suite et de grandes randos souhaitons-nous un franc soleil, peu de vent, nous n’en demandons pas un peu trop ?

Pour info : un peu plus de 100 km avec 1290 D+.

A une prochaine, au calendrier : le tour des Batelières le 12 Mars.

 

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 11:52

Je n’arrive pas à me l’expliquer : un seul vélo ce matin pour la sortie Magnac.

Je peux comprendre ceux qui sortent le jeudi (comme le dit notre ami Denis, ils ne sont pas en manque) et que ceux qui envisageaient la sortie Mimosas n’aient pas eu le cœur à se rabattre sur un Saint-Cyr et retour (qu’ils soient rassurés, elle sera recasée dans chaque « trou » du calendrier jusqu’à ce qu’exécution s’en suive). Et les autres ? Evidemment je comprends ô combien ceux qui n’aiment pas le mauvais temps (quoique la pluie était relativement sèche et le vent partiellement ergonomique).

Mais TOUS ceux qui n’entrent dans aucune de ces trois catégories ?

Pour ceux-là, je vois une seule explication, ils ont été victimes d’une prophétie autoréalisatrice :

« Donc pour demain, non, pas de sortie vélo, ni au Lavandou, ni sur Marseille. »

 

Pour des raisons évidentes, la personne dont nous avons recueilli les propos ne souhaite pas divulguer son identité. Pour les mêmes raisons, elle ne nous a communiqué ni son kilométrage ni (surtout) sa moyenne.

Le printemps n’est pas loin !
Le printemps n’est pas loin !
Le printemps n’est pas loin !
Repost 0
Publié par Anonyme du 21ème siècle
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 08:19

C’est vrai, n’est-il pas chez lui, dans notre si belle Provence, notre cher astre solaire autour duquel nous gravitons, 365 par an, voire 366 cette année ? Ces derniers temps, nous avons pu en douter, franchement !

Enfin, aujourd’hui, toutes celles et ceux qui, tout en s’emmitouflant au petit jour car les nuits claires engendrent des débuts de matinées ô combien frisquets, ont eu la bonne idée de sortir leurs bicyclettes auront passé une bien belle journée… belle comme la lumière qui irradiait la rive nord du Lacydon, belle comme le peloton bleu et blanc qui s’étirait sous ce bon soleil, profitant d’un vent si léger qu’il ne se faisait nullement sentir dans la ligne droite du Rove, belle comme ces tablées bruyantes du troquet de Châteauneuf-les-Martigues, belle comme les eaux si calmes de l’Etang dans lequel un Ventoux fraîchement ravalé de blanc tentait de se refléter, belle comme notre Venise provençale aux canaux délicieux, belle comme les petits étangs séparés par des forêts, des marécages ou de vertes cultures, belle comme la tablée des déjeuneurs qui bronzaient sur la terrasse de St-Chamas, surchauffée par les rayons de midi ou comme les pique-niqueurs assis sur l’herbe au bord de l’Etang, belle comme la campagne, verte et déjà bien fleurie, qui s’étalait sous le magnifique village de Cornillon-Confoux surveillant l’Etang du haut de sa barrière rocheuse, belle comme cette partie de manivelle qui, depuis Lançon, a ramené les troupes cyclotouristes dans leur jardin si familier et les a vus, pour une bonne partie d’entre eux, partager le pot de l’amitié, chaud ou froid, alcoolisé ou non, dans leur «QG» de Calas…

2009, 2010... tous assis à une même table (photos de Daniel)
2009, 2010... tous assis à une même table (photos de Daniel)

2009, 2010... tous assis à une même table (photos de Daniel)

Ensuite, les séparations habituelles sont bien sûr survenues, Jipi aura bien sûr été largué dans la descente vers le littoral et se sera offert, tout seul, comme un grand, une crevaison au seul endroit un peu dangereux du parcours avec une entrée d’autoroute à droite et un pont à deux voies en sens unique à gauche. On ne choisit pas l’endroit ou l’on perce… Enfin, tout est rentré dans l’ordre et ce petit avatar ne doit en aucun cas gâcher cette si belle journée…

Vous l’aurez sûrement compris, l’édition 2016 de notre traditionnel tour de l’Etang de Berre (TEB) aura été une franche réussite, agrémentée par la variante de Cornillon-Confoux, cette fois-ci officialisée par la Commission des Parcours. Une mention spéciale à Claude qui a, en outre, parcouru la Côte Bleue et qui pourtant a dû nous attendre un long moment à Martigues en contemplant le bleu de l’eau et le blanc du Ventoux ! En attendant le nouvel opus de cette incontournable balade, ne manquez pas les prochains grands rendez-vous… Et ils sont nombreux cette année, à commencer par la Sortie Mimosas, samedi 27 février !

Les 17 participants du TEB du samedi 20 février 2016 : Claude, Anne, Denis, Béatrice, Paulo, Thierry A., Nadine, Jacques M., Jean-Pierre BO., Alain J., Jean-Marc, Yves, Noël,

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 16:16

Déjà sur le parking de Saint-Menet nous attend un sympathique étudiant en kinésithérapie qui n’hésitera pas à se livrer à une scéance d'expérimentation sur cinq sociétaires de la section. Aucun d’eux ne regrettera d’avoir prêté son corps à la science.

L’attente se prolonge car Denis a un peu de retard. Il faut dire que la météo est assez instable et nombre de SMS ont circulé ce matin pour sonder l’entourage. Les prévisions météo aussi sont instables et elles ne nous aident pas beaucoup (je n’ose même pas imaginer le désarroi de ceux qui en consultent plusieurs).

A Cuges, où nous fêtons l’anniversaire de Daniel F., c’est JiPi que nous attendons, victime de tergiversations météorologiques. Mais l’impatience gronde chez certains cyclos et pour éviter à la section la perte d’un ou de plusieurs membres, le groupe repart sans lui, nous privant d’un bel article. Mais je compte au moins sur un commentaire. On sent bien à partir de là que les limites de notre patience ont été atteintes et, arrivés au Beausset, trois cyclos se voient vivement reprocher leur arrêt-pipi !

Les Crêtes sous le signe de l’attente

Enfin, après avoir perdu Pierre à Aubagne, Antoine à Cuges, Jean Ch. et Alain au grand Caunet, c’est Denis que nous perdons en arrivant à la Ciotat, nous privant de notre deuxième chance d’un bel article. Mais j’espère au moins un commentaire.

Daniel F., Yves et Noël nous devancent sur la route des Crêtes et sous une pluie assez nourrie. Je n’ai pas encore parlé de la pluie mais il est vrai que jusqu'au repas nous n'avons essuyé qu’un peu de bruine et le repas terminé, la pluie aura pratiquement cessé. Car bien sûr la pause repas c'est de loin la plus longue attente de la journée. Mais il semblerait que le temps passe beaucoup plus vite devant un solide sandwich de chez Sand’Jo.

 

Les Crêtes sous le signe de l’attente
Les Crêtes sous le signe de l’attente
Les Crêtes sous le signe de l’attente
Les Crêtes sous le signe de l’attente
Les Crêtes sous le signe de l’attente

Enfin, nous nous retrouvons à sept dans l’ineffable montée des crêtes. Sur la photo force est de constater la parfaite parité, le septième ayant trouvé l'attente trop froide. Il nous attendra quand même un peu plus loin, non pas en raison d'un coup de pompe mais d'une absence de pompe.

De l’avis de tous, le seul spectacle de la baie de Cassis valait bien tant de souffrances.

Puis le peloton s'est partagé comme d'habitude entre Gineste et Fours à Chaux. Arrivée comme d'habitude à la maison à 15h, malgré tous ces moments d'attente.

 

Pour ceux qui n'ont pas le temps de lire l'article, les 11 qui ont effectué la sortie complète (110 km) :

Daniel F., Denis, Noël et Yves, puis Anne, Béatrice, Gérard, Jacques M., Nadine, Patrick G., et Paulo.
Repost 0
Publié par Anne
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 16:46

Pour changer de la plume de Denis ou Jean Pierre, je prends la mienne pour vous relater l’évènement « omelette » du samedi 23 janvier 2016.

Nous classerons cette matinée festive dans la catégorie « réussite ». Elle a réuni 43 cyclos, un record historique en 20 ans d’existence, et 100% des féminines, ce qui démontre que notre club se porte bien. C’est autour d’une table simple et conviviale que notre appartenance au bleu, blanc noir sur caoutchoucs circulaires se fait le plus ressentir. « La vraie vie »  comme le répète souvent Michel G et… il a raison.

Les courageux ont démarré le matin de bonne heure de La Rose ou de St Menet, un départ très hétéroclite au gré des impératifs, du besoin ou du confort, mais « qui veut manger sait arriver à bonne destination ». Ce pourrait être un bon dicton pour tout cycliste qui se respecte. Les touristes dont je fais partie sont arrivés pour mettre les pieds sous la table et démarrer les festivités sans trop d’effort.

Une omelette 2016 bien garnie

Nous avons inauguré la nouvelle salle du Cercle de Lascours, beaucoup plus spacieuse que la précédente, décorée à l’identique. Il faut bien 20 mètres de salle pour dérouler le ruban bleu des affamés. Fourchettes en main et serviettes autour du cou, personne n’a défailli devant le pâté, les jambons et tous ont donné un grand coup d’estocade aux omelettes.

Georges a pris la parole, merci Monsieur l’antépénultième Président d’avoir été le porte parole de nous tous pour féliciter Henri, ému et un peu gêné d’être subitement sur le devant de la « Cène » (non, nous n’étions pas 12 et encore moins de Judas). Après un tonnerre d’applaudissements, les mandibules se sont remises en marche pour engloutir fromages et clémentines dans un brouhaha que nous savons si bien entretenir à l’intérieur comme à l’extérieur. Rappelons-le : le club dénombre un certain panel de bazarettes, chanteurs et râleurs en tout genre.

Une omelette 2016 bien garnie

Notre festin s’est achevé très gaiment vers 11h15, nous avons offert un spectacle joyeux sur la place devant le Cercle et Noël a contribué avec sa petite fiole, à gonfler la bonne humeur qui régnait depuis le début de la matinée.

Les différents groupes sont partis descendre la colline en direction d’Auriol tentant une grimpette du petit Galibier ou des Boyers, digestion oblige. Les autres sont rentrés illico oubliant le besoin de détendre leur ventre repu dans une petite ascension. Enfin, les touristes ont grimpé jusqu’à la grotte de Ste Marie Madeleine pour se faire pardonner d’être venus en voiture, et leur excès de gourmandise.

Un grand merci à notre hôte pour l’abondance de la table, l’efficacité et la discrétion des serveuses et merci à Henri pour l’organisation.

2016 est un grand cru, espérons faire encore mieux les années suivantes, tous joyeux drilles que nous sommes et cyclos par-dessus tout.

Les photos de Nadine

Repost 0
Publié par Nadine
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 16:38
Le Roue Ensoleillée

Comme toujours, JiPi a fait du très beau travail.

Si vous souhaitez la lire en plusieurs fois (et il y a de quoi), il est préférable de l'enregistrer sur votre ordinateur plutôt que de l'ouvrir à chaque fois à partir du blog (ce qui risquerait d'outrepasser les libéralités de l'hébergeur d'archives et de la rendre indisponible).

Merci pour votre compréhension.

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 09:01
Edgar a fêté ses 80 ans !

C’est dans la salle des fêtes du petit village d’Espeluche, que les enfants d’Edgar ont organisé la fête en l’honneur de ses 80 ans !!! C’est entouré de sa famille, parents et enfants, de ses amis dont de nombreux cyclistes qu’Edgar eut beaucoup de mal à contenir une légitime émotion.

Il faut dire que le secret avait été bien gardé. Et lorsqu’ Edgar accompagné de son fils, se présenta à la salle des fêtes, au motif de récupérer deux tables, il fut ébloui ! Un tonnerre d’applaudissements et beaucoup de joie lui furent simultanément adressés. Un anniversaire bien préparé et fort réussi !

Tout au long de la soirée, évoluant de table en table, Edgar s’entretint avec ses amis. Bien évidemment beaucoup de souvenirs furent évoqués et certains remémorés au simple nom d’un lieu, d’une circonstance ou d’une situation climatique particulière. Ces cinquante années à l’ASPTT de Marseille lui ont laissé des souvenirs agréables et qui durent toujours. Après plusieurs saisons en tant qu’éducateur chez les jeunes footballeurs, il avait réussi sa reconversion sportive en revenant à ses premières amours : la bicyclette.

L’ancien coureur cycliste de Babel-Oued sur cycle Mercier, retrouva vite un coup de pédale énergique chez les cyclotouristes de la section. Et ce n’est pas sans une certaine nostalgie qu’il en parla avec la modestie qui a toujours été sienne. Son plaisir de rouler parmi les cyclos de l’ASPTT s’est toujours retrouvé dans sa voix, dans son regard et dans son comportement.

Le jour de ses quatre-vingt printemps, Edgar s’est payé le luxe d’accomplir dans la Drôme Provençale une sortie de 80 km (84 km exactement) !!

Edgar a fêté ses 80 ans !

La bicyclette vous fait rencontrer beaucoup de cyclistes qui deviennent au fil des kilomètres et des souffrances, de vrais amis. Mais certains le sont plus que d’autres. Edgar est de ceux-là.

Repost 0
Publié par Guy Claverie
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 10:43

Comme je vous l'ai dit en introduction, me voilà au bout de ma 1° année de présidence. Que le temps passe vite !!

Une année bien remplie, avec de belles sorties, des classiques, des nouvelles.... qui ont séduit les participants. L'an passé, une certaine dérive de nos « US » était mise en avant par Thierry. Cette année l'objectif était de retrouver de la cohésion, en demandant à chacun d'entre nous de respecter les parcours. La prise de conscience est là, ne flanchons pas.

La commission des parcours a fait un excellent travail et a bien intégré les souhaits émis l'an dernier; à savoir:

- Kilométrage moindre en hiver

- Alternance des sorties à la journée en saison

- Innovation (ex: Le Pérani – Sortie du Haut Var – Sortie avec départ déporté )

Continuons en ce sens, il semble que cela soit la solution pour rouler ensemble et groupé ! Si vous avez des idées de sorties, n'hésitez pas à le faire savoir.

Toutes les propositions sont les biens venues et seront étudiées.

Avoir un bon « matelas » de sorties potentielles est le gage d'un programme varié,non seulement sur l'année, mais aussi sur plusieurs années.

Je sais que pour 2016, des parcours sur 2 – 3 jours et plus sont déjà à l'étude. J'encourage vivement nos « bisons futés » à travailler leurs cartes, j'ai gardé pour ma part, un excellent souvenir de la sortie en Ardèche au mois de mai.

Rapport Moral et Compte-Rendu de l'AG
Rapport Moral et Compte-Rendu de l'AG
Rapport Moral et Compte-Rendu de l'AG
Rapport Moral et Compte-Rendu de l'AG

Je profite de cette belle assemblée, pour reprendre un thème évoqué le mois dernier en réunion. J'aimerais que chacun d'entre nous réfléchisse sur la Sécurité, au sens large.

Quand nous sommes en groupe (20-25) nous occupons la route en oubliant parfois qu'elle ne nous appartient pas. Nous la partageons avec les automobilistes.

Sur le vélo, nous sommes fragiles, plongés dans la circulation, et vous savez aussi bien que moi que la sortie ou l'entrée en ville est un point délicat.

Evitons de rouler à plusieurs de front, gardons notre trajectoire, soyons attentifs... pour nous, pour nos collègues, pour les autres usagers de la route.

En un mot, soyons prudents !

Enfin je voudrais vous parler du bureau. Tout d'abord, je remercie tous ses membres, qui m'ont épaulé cette année, avec beaucoup de patience, et qui ont mis leur expérience à ma disposition. Cette année 4 d'entre eux, ont exprimé leur souhait, pour prendre un peu de distance.

Un grand merci à Louis G, qui s'est occupé des parcours. Tâche difficile, qui est le centre de notre passion et qui est la cible de toutes les remarques, voire des critiques.

Ensuite, il y a notre « Commandant de route », Max, je ne dirai pas depuis combien de temps il est au bureau...

Vice Président – Représentant de la section auprés de la FFCT, du Codep 13 – délégué à l'AG du club – organisateur hors classe de séjours – camarade de route sympathique, apprécié de tous et toujours de bonne humeur ….. c'est important !!

Photos de Thierry

Photos de Thierry

Le suivant est en charge de la communication et de l'animation. Ce n'est pas rien !

Pour moi c'est le Roi de la convivialité, c'est le chef d'orchestre de nos soirées, c'est: Henri Rougé. Pour lui aussi, faire le compte des années passées au service de la section relève du défit !

Pour finir, Noël, le joueur de rugby qui ne veut pas ranger ses crampons, le sportif, dur à la souffrance, bon cycliste, toujours prêt pour passer à table. Animation, organisateur de séjours, dévoué à la section.

Au nom de toute la section, de celui du bureau, ainsi qu'au mien, nous vous remercions du fond du cœur pour votre dévouement et pour votre travail, ciment qui tient les fondations de la section.

Je vous demande de les applaudir chaleureusement. Remercions Anne qui s'occupe toujours avec assiduité de notre blog. Au passage merci aux écrivains pour leurs articles (JiPi – Denis essentiellement). Cette année Anne a accepté aussi d'être la correspondante communication avec l'ASPTT pour le site internet.

Nous avons fait la « UNE » au mois d'Octobre, avec la semaine itinérante. Et nous communiquerons régulièrement par ce moyen, grâce à Anne. ---- Merci

Autre moyen de communication, La Roue Ensoleillée, version papier et version informatique, sur le Blog. Travail exécuté par Jipi avec brio. Merci à lui une fois encore et je rappelle que la Roue et le Blog sont ouverts à tous. N'hésitez pas à écrire, un article sur une sortie, un billet sur un endroit qui vous a plu, ou pour nous faire vivre vos exploits. ---- Merci

Enfin je salue les nouveaux adhérents: Jean-Paul et Didier.

Soyez les bienvenus, c'est un réel plaisir de vous accueillir.

Dernier point, je vous rappelle que chaque 1° lundi du mois se tient notre réunion mensuelle. C'est un moment important de la vie de la section, moment de concertations et de prise de décisions. C'est votre tribune et je vous encourage à y participer autant que possible.

Merci à tous pour votre écoute. Je vous donne la parole pour d'éventuelles remarques.

Repost 0
Publié par Le Président et le Secrétaire
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 21:09

Rien ne vaut une fête improvisée comme je l’ai déjà écrit dans un de mes nombreux articles. Un samedi pluvieux où il ne faisait pas bon mettre un cyclo dehors et pourtant nous fûmes cinq à braver les intempéries, notre cheminement nous mena JLouis et moi à Moulin de Redon pour y déjeuner.

En prenant l’apéritif notre hôte me demanda si je maintenais la réservation pour un « Cassoulet » le jeudi suivant. Etonnement de ma part car rien de prévu mais qu’à la rigueur on pouvait questionner nos sociétaires et voir si des personnes seraient intéressées car en début d’année (8 Janvier) ce plat du sud-sud ouest avait eu un franc succès dans ce même lieu.

Il était assez facile de consulter puisque notre AG se tenait le lundi de la même semaine. Environ quinze gourmets étaient partants. Donc ce cassoulet viendrait mettre un terme à notre saison cycliste. Par divers chemins, Espigoulier pour trois d’entre nous, direct avec quelques variantes pour d’autres sans oublier ceux qui sont allés voir la mer du côté de La Ciotat, se sont treize personnes qui prirent place autour de la table en intérieur car il faisait si beau que nous aurions pu déjeuner en terrasse. Louis F qui ne pédale plus pour raison de santé mais qui commença sous l’ère Calvini (ex président) et dont le palmarès cyclotouriste est long comme le bras si ce n’est les deux (bras) nous offre l’apéritif, très heureux de partager le repas en notre compagnie.

 

Photos de Jack
Photos de Jack
Photos de Jack

Photos de Jack

Ensuite vint le copieux et succulent cassoulet qui rassasia les plus gros appétits. En attendant le dessert, des gâteaux maison à la banane ou à l’orange, nous refîmes quelques randonnées, les nombreuses flèches pascales disparues depuis des années de notre calendrier, les Marseille-Nice-Marseille sous la pluie et le froid, MRS-MtVentoux-MRS et tant d’autres semaines itinérantes. Trouverez-vous dans notre région un club cyclotouriste qui propose autant de sorties à la journée, en quatre jours ou en semaine itinérante à moins de choisir un club cyclosportif ?

Après le café il fallut à regret se quitter. Seule une veillée au coin du feu avec quelques châtaignes grillées et vin nouveau aurait peut-être suffi à notre ami Max pour nous conter toutes ses savoureuses anecdotes. Clap de fin chacun va retrouver son chez soi. Après la Sainte Baume en apéro, pour évacuer le surplus de calories Les Boyers sont à portée de fusil, Le Pigeonnier nous attend, nous préférons les Gorguettes et ensuite un retour si souvent emprunté la descente des Termes (du Terme de Peypin pour les puristes). Une bien belle journée dont chacun d’entre nous est rentré satisfait. Certains ont préféré la Tartiflette dans un autre lieu, est-elle plus digeste qu’un cassoulet ? Voir Jérôme lors de notre séjour à Briançon. N’aiment-ils pas la convivialité, partager avec des amis ? En 2016 on commence quand les agapes ? Le vélo c’est bon pour la santé mais un bon repas conjugué avec du vélo c’est encore bien mieux. Au revoir mes amis et à bientôt sur le vélo ou autour d’une bonne table.

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map