Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 20:11

Ces adjectifs pour qualifier l’omelette ne se réfèrent évidemment pas au met lui-même mais aux différents groupes qui, en ce samedi 4 février, convergèrent vers Lascours, «sanctuaire» de cette cérémonie incontournable du début de saison et joli petit village de la commune de Roquevaire, accroché aux flancs abrupts du Mont des Marseillais.

En effet, la pluie de la nuit, la météo annoncée et les chaussées encore bien humides ont découragé largement plus de la moitié des participants à sortir leur vélo ; voilà pour «l’omelette motorisée» ! Le rendez-vous officiel, 8 H 30 la Rose, réunira tout de même dix courageux qui, affrontant une bruine fine mais incessante puis une averse plus conséquente en fin de parcours, parviendront au lieu des réjouissances matinales quelque peu humidifiés ; «l’omelette baveuse», c’est pour eux ! Reste «l’omelette sèche», attribuée au quatuor moins intrépide qui, s’étant fixé rancard à 9 heures à St-Menet, n’a essuyé que quelques gouttes de bruine malgré un plafond bien noir, bien menaçant, sur la jolie route qui longe le pied du Garlaban, sur laquelle l’on ne cycle pratiquement jamais ; c’est bien dommage !

Baveuse, sèche ou motorisée !

Ceci dit, l’important est bien de se retrouver tous ensemble pour partager ce moment si convivial. Rires, galéjades et palabres iront bon train à travers nos deux belles tablées autour des charcuteries, omelettes diverses, fromages, fruits, vin, café : pas de faute, dirait l’ami Michel GU. ! De plus, des travaux monstrueux d’acoustique ont été réalisés dans ce nouveau Cercle, complètement en béton ; ainsi règne une ambiance détendue, superbe. Un grand merci à cette équipe du Cercle qui nous reçoit toujours avec la même gentillesse, depuis l’an dernier dans ces nouveaux locaux. Un grand merci à Henri qui, comme d’habitude, a mis beaucoup de cœur à l’ouvrage pour que cet évènement soit une réussite : je lui décernerai «l’omelette festive», en plus de la sèche !

Les «Dieux du temps» ont tellement dû être charmés par notre camaraderie qu’il ne pleut plus lors de notre redémarrage et que la lumière indicible qui, après une belle averse, éclaire notre si beau ciel de Provence donnera raison à tous les audacieux pour lesquels la fortune a, aujourd’hui, souri une fois de plus !

Les rentrées seront diverses, respectant cette fois-ci le calendrier : «retour libre», peut-on y lire ! Chemin le plus court, les Boyers – Gorguettes – Régage ou Carnoux – Gineste : peu importe le «flacon» pourvu qu’on ait l’ivresse… aujourd’hui au propre comme au figuré, d’ailleurs !

Si nous n’avons pas battu le record de l’an dernier, la participation fut tout de même très importante - 31 convives, dont 3 féminines, toutes à bicyclette ! Un très bon cru, donc, que cette omelette 2017 !

L’omette baveuse (10) : Anne, Béatrice, Jacques S., Christian P., Paulo, Gérard, Denis, Daniel, René, Joël.

La sèche (4) : Nadine, Jacques M., Henri et Jipi.

La motorisée (17) : Thierry A., Max, Olivier, Jean C., Steve, Louis, Michel Ga., J-Louis G.,
J-Louis J, Christian M., Pierre, Yves, Jo, Jean R., Serge R., Julien, Noël.

Je ne communiquerai aucun kilométrage ni moyenne car l’intérêt d’une telle journée se situe bien ailleurs…

 

Les photos de Nadine

 

Les photos de Jean R.

 

Une omelette bien garnie

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 18:24

En début de semaine le thermomètre affiche des températures négatives mais pour les cyclos qui roulent le jeudi elles sont positives ce qui permet aux anciens de se dégourdir les jambes. Rechute le vendredi mais supérieures aux 5° nécessaires pour sortir le samedi.

Tout de suite sur le parking de St Menet le peloton est plus étoffé, 15 cyclos sont présents mais il manque quelques piliers retenus dans d’autres lieux pour des obligations familiales (Max) ou comme notre président Paulo se rendant à la réunion du CODEP à Chateaurenard, pas la porte à côté.

La température chute un peu en se rendant au pied de la Sainte Baume (Gemenos) pour prendre le café, mais pas trop puisque nous le prenons en terrasse. Nous y récupérons deux sociétaires, Yves et JLouis de la grande banlieue et Thomas qui prend goût à nos sorties. La sortie prévoit d’aller à St Zacharie (83), un AR en passant par Roquevaire mais comme beaucoup de chemins mènent à Rome il y en a autant qui peuvent nous conduire à St Zach et c’est ainsi que les maillots bleus et blancs se dispersèrent. Mais tous pointèrent à la gendarmerie de St Zach, pas de perte. Du vent contraire à l’aller mais bon vent pour rentrer. Certains ont mis la « plaque » et filent bon train. Comme le dit Michel ils doivent avoir une correspondance. Yves et Thomas ont préféré grimper le Pas de la Couelle, notre GG se permet une crevaison qu’il répare seul (faute) au niveau de MdRedon et parmi ce groupe très disloqué cinq d’entre eux ont décidé de déjeuner en « extérieur » pour profiter de cette journée radieuse pour allonger le kilométrage. Tous les samedis d’hiver ne seront peut être pas à l’identique, donc profitons.

Les Cinq (Michel Gu -Noël- JLouis j- JMarc- Denis) ont réservé au bar de « La Pipe » pour y déguster des pieds et paquets. Pas très diététique me direz-vous mais que c’est bon. Depuis Auriol pour se mettre en appétit nous passons par la Réraille, quelques bosses sur des routes paisibles et bucoliques, la campagne, des routes étroites où nous devons être vigilants. Nous arrivons à l’heure de l’angélus, d’autres diront à l’heure de l’apéro. Accueil toujours aussi chaleureux, ambiance conviviale (je me devais de le placer : convivial). Enormes portions avec en plus deux grillades au cas où…des flans, du bon vin, des blagues, des projets cyclistes, etc… un café l’addition et on repart.

Pour une digestion facile sans pastille « Rennie ? » nous repassons à St Jean de Garguier, Roquevaire, Pont de Joux, La Destrousse, la grimpée vers Peypin et en point d’orgue la montée du Régage. Cette belle journée touche à sa fin, Jlouis nous a quittés pour rejoindre MdR, Michel s’offre la montée d’Allauch et les autres vont rejoindre La Rose et pour JMarc la route sera bien plus longue.

J’oubliais de signaler que la gent féminine était présente à 100%

Nadine (en solo)-Anne-Béatrice-Julie

 

Mon compteur : 95 km avec 1160 D+ en 4h35’

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 18:07

OK les gars je vous entends d’ici, mais ils sont fadas d’aller rouler avec ce temps même sur la côte bleue ! Et pourtant nous sommes dix au point de rendez vous, Bougainville. Je savais bien que je trouverais plus « fada » que moi comme l’avait dit Daniel lors d’un départ pour le tour de l’ETG. (Etang de Berre).

Le vent s’est calmé dans la nuit, il souffle un peu moins fort que la veille mais il est présent. La température pas encore polaire est basse mais bien emmitouflé de la tête aux pieds ça devrait le faire. Le soleil se lève à peine quand je pointe mon nez sur la place Bougainville. Neuf de mes collègues de randonnée sont déjà là, des plus éloignés comme Anne, Joël, Patrick, Daniel, Henri ou bien des plus proches comme Paulo, Louis et moi. Le tandem est aussi présent ce qui fait avec Nadine 50% de notre effectif féminin. Cette fois-ci le doyen est Henri qui nous tiendra compagnie jusqu’à la montée du Rove.

Notre président Paulo et Daniel donnent le top départ, nous sommes motivés pour aller affronter le mistral dans la montée de l’Estaque vers Le Rove, Nous suivons les quais des bassins du radoub vers Cap Pinède en évitant les trous, nous filons vers l’Estaque sans être perturbés par le vent ni le froid, bien moins qu’une semaine auparavant quand nous passâmes à Vaufrèges par une température négative. Le peloton se reforme au pied de la bosse tous dans la roue du tandem ou presque car les plus impétueux sont à l’avant dont Anne qui se fait la grimpée en solo au lieu de rester bien au chaud, façon de parler. J’étais pessimiste mais le vent ne contrarie en rien notre ascension. Henri nous quitte et au sommet nous décidons de prendre le traditionnel café à Carry sur la terrasse ensoleillée du bar face au port. Erreur nous avons roulé trop fort le soleil n’est pas encore là, ce sera donc à l’intérieur.

 

Du Froid, du vent fort, ils roulent….

Nous continuons jusqu’à Sausset, la mer n’est plus tout à fait bleue mais blanche d’écume et les courageux surfeurs s’éclatent. Brrrr j’ai froid pour eux. Pour jouir pleinement de la côte « BLEUE » nous décidons de poursuivre jusqu’au croisement de la plage de Sainte Croix. Nous avons mangé notre pain noir, allons pas trop noir, nous avons connu pire voir « Fayence 2015 » et d’autres. Maintenant vent arrière sauf sur certaines portions car la route n’est pas toujours rectiligne nous pouvons sortir la grand voile, mettre la « plaque » et rouler. D’autres clubs marseillais comme le VC La pomme, l’ex-districycle sont également venus cycler sur la côte.

Le peloton est moins homogène au retour et la bosse d’Ensuès au départ du Rouet le fait éclater ; avec Anne nous sommes en serre file, le tandem un peu devant, les Pommiers se font plaisir de nous enrhumer. Les premiers arrivés au sommet avec une température qui affiche maintenant deux chiffres nous attendent tout en refaisant le monde. Tenez bien votre cintre pour arriver au rond-point du Rove et maintenant lâchez les chevaux pour atteindre l’Estaque. Retour groupé jusqu’à notre séparation au niveau du J4. Je pense que nous sommes tous satisfaits de cette sortie mais pour un gars qui avait dit, en particulier à Anne, qu’avec une température inférieure au départ à 5° je ne sortirais plus je pense être rentré de plain pied dans la catégorie des FADAS. Mais n’en faut-il pas quelques-uns dans ce monde ?

 

Les 10 intrépides : Henri-Louis-Jack/Nadine-Anne-Paulo-Daniel-Patrick G-Joël-Denis

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 20:00

La nouvelle Roue vient de sortir !

Et encore une fois, JiPi s'est illustré.

Une mention quand même pour Thierry A. qui comme chaque année a converti le fichier en PDF. Cela peut sembler banal mais c'est du travail d'orfèvre : il débusque une à une les photos trop lourdes, les signale à JiPi qui les réduit et les réintègre dans son fichier word qu'il réexpédie à Thierry pour une nouvelle tentative de conversion et ainsi de suite. Car si nous dépassons un certain seuil d'octets, non seulement la Roue mais aussi les calendriers se retrouveraient bloqués jusqu'au mois prochain.

Pour éviter cette catastrophe, pensez comme d'habitude à l'enregistrez sur votre ordinateur afin de ne la télécharger qu'une seule fois.

 

Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 21:00

Nous aurions pu débuter l’année 2017 le Jeudi 5 Janvier pour les habitués du jeudi qui réunit entre 15 et 20 personnes mais un fort vent appelé communément Mistral et un froid sibérien retinrent la majorité bien au chaud chez eux. Ils ne furent que 3 à braver la tempête plus un en solo qui ne retrouva pas le trio.

C’est donc la sortie du samedi qui voit quinze adhérents malgré un froid hivernal, sans vent mais du soleil débuter l’année 2017. Ces premiers tours de roue vont en amener d’autres avec certainement une météo plus favorable. En été certains se plaindront de la chaleur mais ne vaut-il pas mieux suer que trembler ? Nous sommes tous vêtus comme des St Georges, double ou triple épaisseur, moufles ou gants, bonnets sous le casque, sur -chaussures. Engoncés dans ces habits au départ du Stade Magnac nous grimpons la Gineste et à Vaufrèges le thermomètre est en négatif, les voitures sont couvertes de givre mais la chaussée est sèche. Au sommet le groupe se renforce de quelques unités et file sur le plateau de Carpiagne direction Cassis. La montée des fours à Chaux réchauffe les organismes avant d’arriver à La Bedoule pour la traditionnelle pause café. Il fait à peine 2°.

Notre plus fidèle et sympathique cyclote Anne nous offre en ce lendemain d’épiphanie (6 Janvier) la galette des rois. Un grand merci. Cette collation s’éternise un tout petit peu mais qui s’en plaindra quand il est possible de partager ces moments de convivialité.

Ensuite c’est la dispersion, il y a ceux qui veulent faire plus long pour profiter du ciel bleu et du soleil et de l’absence d’Eole, ceux qui veulent rentrer au plus court et puis la majorité pour le parcours officiel qui est au calendrier. C’est parti pour Aubagne-Pt De l’Etoile-Roquevaire-Pt de Joux-La Destrousse puis choisir entre La Bouilladisse ou Peypin. Ce sera Peypin et la montée vers le Regage. Le thermomètre a grimpé légèrement mais n’atteint toujours pas les deux chiffres mais c’est bien mieux qu’au départ.

La descente des Termes est bien fraiche et au Logis neuf c’est une nouvelle dispersion, soit la montée vers Allauch, soit la vallée du Jarret. Cette fois pas d’apéro pour ce début d’année comme nous le fîmes 8 jours plus tôt pour la St Sylvestre. Nous rentrons au domicile pour déjeuner et surtout nous réchauffer mais tous très enchantés et heureux d’avoir pu faire sans aucun incident ces quelques tours de roue qui en entraineront bien d’autres avec une météo plus favorable si possible. Mais pourrons-nous éviter le vent, la pluie qui nous surprend en chemin ? Sport en extérieur il faut faire avec sinon…

 

1ere sortie : 75 km 965 D+ 20 .5 Km/h 3h35’

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 17:45

Je vous avais abandonnés bien malgré moi à la Ste Juliette, une absence de presque 5 mois pendant laquelle j’ai pu comptabiliser les saintes et les saints du calendrier.

Le retour en ce matin de décembre est d’une saveur toute particulière. Les sensations sont multiples et enivrantes. Il fait frais mais pas au point de ressentir les légers picotements du froid dans les mains et les pieds. L’humeur générale est joyeuse et le soleil pointe ses quelques rayons bien timides. C’est un bonheur de sentir à nouveau ses jambes « à son cou ».

L’équipée forme un long ruban et paraît disciplinée sur la douloureuse Viste, elle s’étiole ensuite en 3 paquets. Notre président nous fait remarquer l’importance de se séparer lorsque nous sommes nombreux. Mais… le 3ème paquet a fait des siennes et a déambulé, se croyant déjà en campagne. Polo a raison et « Qui ne dit mot consent » après cet avertissement.

Le président veille sur notre sécurité et personne ne lui avouera que le 2ème paquet s’est fait traiter « d’enc…. » et de « pédales » pour un feu un peu trop rouge. Je ne me sens pas concernée ! Malheureusement et très souvent, ils font partie de l’ambiance à Marseille (à tort ou à raison).

Nous étions nombreux au rendez vous de Bougainville et nous ont rejoint à Septèmes et Simiane d’autres participants.

Michel G nous offre gentiment le café à Simiane pour ses 58 automnes. Merci Michel « un joyeux non anniversaire ¯» et carton plein, comme tu l’as dit.

Les quelques degrés de moins, dans cette contrée nordique, s’effaceront dans la montée vers Mimet. Nous éviterons Peypin et descendrons en direction de la Bouilladisse via la Valentine. Le paquet est disloqué, on se croirait le « jeudi ».

Les sensations ne seront plus les mêmes sur le retour : circulation dense, béton et grisaille. Il faut bien retrouver notre décor habituel.

A St Menet, le rendez-vous prochain du 24 est déjà pris par certains. Papys, papas ou maris oublient la descente par la cheminée, pour laquelle il faudra garder des forces.

 

Un merci sincère à tous pour vos encouragements, c’était une belle matinée.

Pour nous, 72 Kms, 715 de D+ et une moyenne frisant les 22kms/h : un bon rythme de convalescence.

 

Repost 0
Publié par Nadine
commenter cet article
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 13:15
RAPPORT D'ACTIVITE SAISON 2016
LES EFFECTIFS

Cette année la Section perd un adhérent et passe donc de 55 à 54 adhérents, (départ de 3 adhérents, Claudine et Daniel ainsi qu’André (Suberville) remplacés par 2 nouveaux, Didier (le mari de Julie) et Joël.

Le Club vieillit, la moyenne d’age qui était  de 64 ans en 2015 est passée  à 64,6 ans !

 

LE BUREAU

En 2016 le Bureau a bien maigri, de 14 membres en 2015 à il est passé à 10 membres.

Certaines tâches ont été redistribuées, Thierry et Jacques Martinez ont pris la Commission des Parcours, et ont donc pris en charge les calendriers des sorties.

Daniel Fantéria est chargé de la gestion des challenges en plus de la responsabilité des équipements.

En dehors du Bureau Anne a toujours la charge notre Blog et Henri a conservé son rôle de conseiller et d'animateur.

 

LES ACTIVITES

Je rappelle qu’en l’absence de compétition la fréquentation des sorties et des réunions est le seul indicateur de la bonne marche de la Section, encore faudrait-il que tous les cyclos jouent le jeu et ne rechignent pas à envoyer régulièrement leurs relevés de kilomètres.

Le fait que Denis prenne la peine après chaque sortie de noter tous les présents a la sortie n'exempte pas les sociétaires de gérer régulièrement leurs relevés de kilomètres et points.

 

Les 10 réunions mensuelles de Section ont réuni 271 adhérents, soit un taux moyen de participation de 27 adhérents par réunion, quasiment identique à 2015.

Sur 54 adhérents 46 sont classés au challenge Bons Rouleurs.

La distance totale parcourue par tous les adhérents en  2016 est de 137 845 kilomètres soit un peu plus qu'en 2014, le record de ces 10 dernières années reste 152 190 kilomètres en 2006.

Chacun des 46 adhérents classés a parcouru en moyenne de 2995 kilomètres, moyenne qui tombe à 2551 km pour l'ensemble des adhérents.

84 sorties Club de la matinée effectuées par 872 adhérents ont totalisé 76 270 kilomètres.

Ces sorties effectuées pour la plupart les samedis matin et assorties de la pause café sont incontournables.

En marge des sorties inscrites au calendrier il y a les sorties du jeudi qui ne sont pas prises en compte dans les chiffres du challenge et cumulent pourtant un grand nombre de kilomètres.

RAPPORT D'ACTIVITE SAISON 2016

Points forts de l’année 2016.

LES GRANDS RENDEZ-VOUS 

24 grands rendez-vous fréquentés par 308 adhérents ont totalisé 40 852 kilomètres.

L'Assemblée Générale de la Section                                    42 adhérents et 5 invités.

Le Gâteau des Rois (réunion de janvier)                           40 participants

La traditionnelle sortie omelette à Lascours                    41 participants.

           Les Crêtes Littorales traditionnellement  première grande sortie de l'année   11 participants :

Denis Berthomieu,  Daniel Fantéria, Patrick Gendre, Anne Haspekian, Jacques Martinez,

Nadine Martinez, Gérard Motte, Yves Ourliac, Pierre-Paul Rimini, Béatrice Roudière, Noël Sire

Tour de l'Etang de Berre                        130 Km                 17  participants

Tour des batelières                                 135 km                 27  participants

Sortie MIMOSAS                                      100 KM                   5  participants

Denis Berthomieu, Louis Galinari, Christian Martinez, Pierre-Paul Rimini, Didier Thomas

Tour de la Sainte Victoire                      150 Km 17  participants

Rognes, Rians, Pourrières                     150 Km                 11  participants

Randonnée des Alpilles                         130 Km 15 participants.

Lac de Carcès                                           190 Km 15 participants.

Esparron - Varage                                   150 Km 18  participants

Tour du Petit Luberon                            145 km                 11  participants

Siou Blanc                                                 150 km                 14  participants.

Montagne de Lure                                  140 Km   5  participants

Denis Berthomieu, Patrick Gendre, Michel Guisset, Pierre Moutin, Pierre-Paul Rimini

Triangle Provençal                                 220 Km                   8  participants

Denis Berthomieu, Jean-Pierre Bouquetot, Anne Haspekian, Jean-Louis Jouve, Gérard Motte, Thierry Pérales, Noël Sire

Tour du lac de Serre Ponçon                  130 Km                   8  participants

Denis Berthomieu, Jean-Pierre Bouquetot, Jean-Marc Esclangon, Michel Guisset, Gérard Motte, Pierre Moutin, Pierre-Paul Rimini, Jean Yéghiazarian

Notre Dame des Anges                           150 Km   6   participants

Jean-Pierre Bouquetot, Jean-Louis Jouve, Jacques et Nadine Martinez, Gérard Motte, Pierre-Paul Rimini.

Les Lacs du Verdon                                 140 Km                 10  participants

Denis Berthomieu, René Grassi, Michel Guisset, Jacques et Nadine Martinez, Gérard Motte, Pierre Moutin, Pierre-Paul Rimini, Noël Sire, Jean Yéghiazarian

La Peyrani                                                  165 Km 12  participants

Tour du massif des Monges                  150 km                   4  participants

Denis Berthomieu, Jean-Marc Esclangon, René Grassi, Patrick Paulin

Le Coudon                                                 130 Km                   7  participants.

Jean-Pierre Bouquetot, René Grassi, Anne Haspekian, Joël Jehan, Jean-Louis Jouve,  Michel Guisset, Anne Haspekian, Louis Jouve, Gérard Motte, Patrick Paulin, Pierre-Paul Rimini

Randonnée dans le Haut Var                 140 km                 11  participants:

VTT en Camargue                                    95 Km                   11   participants

Notre Dame du Mai                                150 Km                 14  participants

Le Gros Cerveau dernière grande sortie de l'année         140 Km       9 participant participants

Denis Berthomieu, Jean-Pierre Bouquetot, Jean-Pierre Busti, Bernard Delacour, Grassi, Anne Haspekian, Joël Jehan, Louis Jouve, Pierre-Paul Rimini

 

 

RAPPORT D'ACTIVITE SAISON 2016

CONCENTRATIONS ET COUPE DE PROVENCE

La Section, a participé à 6 manifestions de la Coupe de Provence et autres rallyes des clubs de la Région,  ces sorties n'étant pas ciblées par le club et de plus ayant lieu généralement le dimanche sont peu fréquentées.

Le 1er mai randonnée de la St Jean Gémenos                    1 participant : Louis Gallinari.

Le 5 mai Souvenir Fillon Caillol / Pantanella                   22 participants.

Le 12 juin rallye du secours populaire                               2 participants :  Alain Blanc et Jean R.

Le 11 septembre concentration à Trets                              1 participant : Louis Gallinari.

Le 2 octobre concentration à Eguille                                  5 participant  :  Denis Berthomieu, Louis Gallinari,
                                                                                                    Anne Haspékian, Christian et Jacques Martinez

         Le 16 octobre concentration Puchéenne (du puy Ste Réparade) 2 participants : Alain blanc et Louis Gallinari.

 

Week-Ends

Du 14 au 16 Mai 2016 : Marseille - Sault - Marseille 350 Km  avec le Ventoux - 15 Participants :

Thierry Auriol, Denis Berthomieu, Olivier Boulet, Jean-Pierre Bouquetot, Jean-Marc Esclangon, Patrick Gendre, Rene Grassi, Michel Guisset, Nadine et Jacques Martinez, Thierry Peralez, Pierre-Paul Rimini, Edgar Sirjean, Jacques Sola, Jean Yeghiazarian

 

Du 1 au 3 juillet  3 jours dans la vallée de la Maurienne : organisation Pierre Moutin  - 250 km parcourus,   9 cols de haute montagne dont le Galibier, 7000 mètres de dénivelé  - 11 Participants :

Denis Berthomieu, Jean-Pierre Busti, Patrick Gendre, Rene Grassi, Joël Jehan, Nadine et Jacques Martinez, Gérard Motte, Pierre Moutin, Thierry Peralez, Jacques Sola

 

RANDONNEES ITINERANTES

Semaine itinérante dans les Alpes du Sud du 4 au 10 septembre, organisée par Jean-Pierre et Gérard.
Au programme 820 km avec entre-autre la cime de la Bonnette -
  7 participants :
Jean-Pierre Busti, Patrick Gendre, Gérard Motte, Noël Sire, Jacques Sola, Jean Yéghiazarian et Frank Pichon (un ancien du club).

RANDONNEES PERMANENTES

Raid cyclo du Massif Central du 10 au 18 juin, effectué par Jacques et Nadine Martinez, au programme 820 kilomètres avec 12 100 mètres de dénivelé.

 

Les organisations officielles proposées par la FFCT

          Flèches de France :

Flèche Paris - Briançon : 770  kilomètres en 8 étapes, effectuée par Jean-Pierre Busti et Thierry Péralez.

 

RAPPORT D'ACTIVITE SAISON 2016

Une Mention Spéciale à Edgar Sirjean, peu présent parmi nous, vu son éloignement, a participé à 18 Randonnées ou Concentrations dominicales dans la Drôme, figurant toutes au calendrier du CODEP26 :

La Beaulieu

La randonnée des collines - Club Romanais Péageois

La rando du Pas de Lauzun - USC Crest Cyclo

Le rallye des Garrigues - F.O.C.E.S Rochegude

Randonnée des Violettes - Cyclo Bourcain

Randonnée du Pigeonnier

La Buiscyclette - Buis-Les-Barronnies.

La Gazelopet - ASGE Drôme-Ardèche cyclo

La randonnée de la Roanne - USC Crest

La randonnée  du Muguet - Cyclo Marsannais.

La rando des oliviers - Cyclo Nyonsais

La randonnée en Drome Provençale - Cyclo-Tourisme Montélimar

La randonnée des Collines - Cyclotouristes Pierrelattins

La rando de la Raye

Tour du canton de Grignan - Cyclos Grignanais.

Entre Vercors et Drome Provençale -  Cyclo Puy St Martin.

La randonnée du melon - Montoison cyclo.

Les Balcons de la Valdaine - CC Puy St Martinois.

De leur coté, Max Baron nous a représentés à  l'Assemblée Générale du CODEP13 le 23 janvier et Georges Pech à l'Assemblée Générale du Club le 29 juin.

Enfin, il faut souligner que la Section était présente à l'occasion des organisations du Club que sont les Dix Kilomètres de la Provence et le Marathon de Marseille.

Voilà une année qui se termine riche en belles randonnées, séjour en Etoile, randonnée itinérante, randonnée permanente, Flèche de France,…   Par contre depuis que nous ne participons plus au critérium régional nous avons complètement occulté la FSASPTT.

 

                               Le Secrétaire de Section

 

                               Jean REVERTEGAT

 

Les challenges

RAPPORT D'ACTIVITE SAISON 2016
Repost 0
Publié par Jean R.
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 17:56

Eh oui, il serait grand temps que notre trésorerie consacre une ligne de son budget à prévoir des couches pour les éléments masculins du peloton, nos féminines gérant apparemment bien mieux leurs besoins naturels que leurs confrères, car cela peut être synonyme, pour ces «victimes», d’une perdition totale, notamment dans des zones comme aujourd’hui où les ronds-points, carrefours et embranchements furent légion…

Je ne parle pas pour moi car c’est une descente qui m’a largué. Une fourche de deux routes vide de tous maillots bleus et blancs. J’attends les trois «victimes» du jour mais personne de nous quatre ne connaissait le parcours et encore moins le café «habituel»… Ce fut donc une errance pour nos quatre larrons qui cherchèrent la foire, en vain !

Bon, on ne va pas faire un fromage pour un café raté mais je trouve ces phénomènes trop fréquents et je pense qu’il faut leur trouver les solutions adéquates. Pourquoi ne pas faire appel, au lieu de rendez-vous de chaque sortie, à un «commissaire de route» avec mission de vérifier, à tous les carrefours, qu’il ne manque personne ? On peut même en imaginer plusieurs qui se relaieraient ; vive l’utopie !

Repost 0
Publié par Un cyclo en colère !
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 07:32

Effectivement, cette sortie qui devient un classique, a vu pas mal d’erreurs de trajet une fois l’objectif atteint, des discussions quant au but à atteindre, un fort se trouvant à l’extrémité de la route et le chemin menant au sommet du massif se situant bien avant, des cyclos disséminés sur un large territoire lors de la première édition et des lieux de pause méridienne bien divers, parfois même plusieurs dans la même journée ! Cette édition, reportée au dernier samedi d’octobre comme l’an dernier, pour les mêmes raisons climatiques, n’a pas failli à la règle mais nous avons à peu près suivi le même cheminement qu’en 2015, tout en bénéficiant d’une heure de jour supplémentaire grâce à l’heure d’été.

Donc, en ce samedi 29 octobre 2016, une fraîcheur matinale laisse augurer d’une journée magnifique… Les inconditionnels de la culotte courte devront patienter pas mal de temps avant de ne plus avoir les gambettes au frais ! Il est vrai qu’en cette saison, avec les sautes d’humeur météorologiques, l’on ne sait plus sur quel pied danser et, si l’on fait le tour vestimentaire du peloton, l’on peut découvrir toute la panoplie de l’année !

Du soleil mais de la brume

Du soleil mais de la brume

La «sortie B» ne prenant visiblement pas le café avec nous, il sera décidé de la changer et le jus se prendra à Gémenos, gentiment offert par Serge R., grand-père pour la seconde fois ; bravo à toute la famille et longue et heureuse vie à l’enfant !

Finalement, nous n’allons rester que 9 pour effectuer le «Grand Tour». L’atmosphère ne se réchauffe pas dans le défilé du Col de l’Ange, loin s’en faut, et une circulation bien plus dense qu’a l’accoutumée, plus polluante aussi à cause de véhicules anciens, nous contrarie fortement. Il doit sans doute y avoir une manifestation au Circuit du Castellet et quelqu’un aura la bonne idée de nous faire gravir le Grand Caunet pour nous extraire de ce charroi atroce.

En grimpant, la fraîcheur s’estompe sous la belle pinède de céans. Je rencontre des amis de l’ANR qui grimpent aussi cette bosse : le monde est petit ! Belle partie de manivelles sur le plateau du camp, superbe sous sa robe boisée. Première crevaison de René. Très belle descente avec vue sur mer. Deuxième crevaison de René ; ce n’est pas son jour ! Au Beausset, la température s’est bien réchauffée et pas mal de vêtements vont rejoindre poches ou sacs de guidon. La vigne a revêtu sa parure automnale, rouge et ocre, et les gorges d’Ollioules vont nous «offrir» la dernière touche de froidure de la journée. Régal de dévaler l’asphalte à vive allure sous ces parois calcaires, austères.

Ollioules nous accueille sous un soleil radieux. Comme toujours, le marché bat son plein au cœur de cette belle bourgade proche de Toulon... Comme toujours, «l’assaut» au sommet du jour se lancera en ordre très dispersé et d’aucuns iront bien involontairement ajouter à leurs «tableaux de chasse» un raidard bien pentu débouchant sur un cul-de-sac ! Enfin, sous un ciel de carte postale, tout le monde se régalera dans cette ascension, raide au début et à la fin, à contempler la rade de Toulon, gardée par ses 3 sentinelles, l’univers minéral des Gorges d’Ollioules et du Destel, surveillées par le Château d’Evenos et le Fort de Pipaudon, l’Archipel des Embiez, le Massif du Cap Sicié où nous déjeunions il y a 2 samedis, toute la côte bordant des eaux outremer du Brusc à Bandol. Bref, une corniche minérale, boisée, avec vue imprenable sur la mer. De nombreux randonneurs pédestres semblent l’apprécier autant que nous.

Photo prise par un aimable inconnu

Photo prise par un aimable inconnu

L’heure a tourné, midi a sonné depuis bien longtemps sur les clochers varois et il est temps de nous en retourner après le traditionnel cliché de groupe, toujours au même endroit, seuls l’éclairage et quelques éléments du peloton pouvant changer ! Photos sur la mer, remplissage des bidons à l’eau du Verdon, arrivant ici l’on ne sait comment, et nous allons emprunter de toutes petites routes qui coupent le vignoble varois entre deux murets de pierres sèches. Bernard nous salue pour rejoindre Néoules ; bonne route !

Bien sûr, nous ne prendrons pas, à mon avis, le chemin le plus court pour rallier Bandol, à l’instar de l’année dernière. René partira devant et Denis de s’offrir quelques crochets supplémentaires.

Enfin, vers 13 H 15, nous rejoignons René attablé à «sa» boulangerie, face à la mer. Randonneuse copieusement garnie, Jipi préfèrera, confortablement installé sur des dalles au-dessus de la Grande Bleue, le clapotis de la houle au vacarme de la foule ! Il y a beaucoup de monde, il est vrai, sur cette corniche entre Bandol et Sanary, deux stations balnéaires si proches que nous ne savons pas dans laquelle nous nous restaurons !

Sous ce temps si clément, chaud à présent, tout le monde profitera de sa pause méridienne pendant que nombre baigneurs savourent une eau qui ne doit même pas être froide !

René partira bien avant les sept cyclos restants qui choisiront le bord de mer pour leur retour. Montée un peu rude pour s’extirper de Bandol dans la chaleur et la léthargie d’après-repas, magnifique descente sur la plage des Lèques léchant des flots bleu clair, largage en bonne et due forme d’un Jipi à cause d’un «arrêt d’urgence»… Il pourra arrêter le groupe grâce au téléphone !

Au Pas de Bellefille le peloton se scinde en deux : les «quartiers sud» gardant la côte et le reste gravissant le redoutable mais court pas d’Oullié. Cassis semble envahie par les randonneurs de «l’autre Marseille-Cassis» qui remontent vers leurs véhicules ou les cars. Nous terminerons cette très belle journée d’été indien par une remontée assez groupée de la Gineste, ravis de clore en beauté une très belle saison 2015-2016 qui, à ma connaissance, n’a connu aucune annulation de sortie à la journée. Nous pouvons nous reposer un peu avant de remettre le couvert en février ! Bon hiver à toutes et tous, sur le vélo bien sûr !

Les participants : Anne, Jean-Pierre BO., Joël, Jean-Louis J., Denis, Paulo, René, Bernard et Jipi.

Mes chiffres : 135,6 kms à 19,1 km/h en 7 h 04’

 

2015 : Un retour toujours laborieux par JiPi

2012 : Tu n'as qu'à descendre et moins t'arrêter par JiPi

2011 : Grand pagaille dans le Var par JiPi

2013 : Mais qui prend la photo ? Vraisemblablement pas JiPi...

 

Gros Cerveau… petite boussole !
Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 21:02

Notre sortie hebdomadaire doit nous amener le long de la Côte Bleue, Sausset, Carry le Rouet, Ensues la Redonne, l’Estaque… mais avec un détour par Chateauneuf les Martigues après un passage au Rove.

Malgré une route bien sèche mais qui se dégrade un peu plus chaque année notre peloton fort de 15 unités est victime de deux crevaisons. Le temps de réparer nous sommes rejoint en voiture par Nadine et Jacques qui souhaitent partager notre pause café. Absente depuis quelque temps de nos sorties Nadine nous offre les viennoiseries pour ces retrouvailles et Louis le café pour son anniversaire.  Encore une fois merci à nos deux collègues.

   Mais les anciens ne veulent pas voir la mer même s’ils l’ont côtoyée du côté de L’Estaque car après avoir distribué tous les Saints dans Marseille, St Barnabé, St Louis, St André, st Antoine et d’autres, ne lui restant plus de Saint dans son sac le bon Dieu lâcha l’attache (estaco) de son sac d’où le nom de l’Estaque.  C’est ce que dit la légende. Donc nos anciens envisagent de rentrer par ce que nous appelons « la galline ». Cette chapelle du XIème siècle se trouve dans le massif de la Nerthe ou chaîne de l’Estaque, sur une petite route champêtre qui rejoint le bord de la méditerranée à l’Etang de Berre. La pente est rude depuis la route au  niveau du Pas des Lanciers en passant par le Plan des Pennes mais depuis le sommet vous avez une vue imprenable sur la rade de Marseille. Vous traversez un hameau  vestige du village de la Nerthe où résistent encore quelques paysans et vous arrivez à la chapelle  rénovée, un lieu bien calme loin du tumulte de la ville. Vous pouvez y trouver de nombreux sentiers de randonnée et même quelques balades à VTT.  Pourquoi « GALLINE » ? L’enfant Jésus assis sur les genoux de sa mère tient une poule sur son bras et en occitan le mot poule se dit galline, d’où le nom de ce sanctuaire.  La descente vers l’Estaque et la mer est abrupte et quelques arrêts sont à faire pour profiter de la vue sur la cité phocéenne.

        L'Estaque-plageMalgré presque un demi siècle de pratique vélocipédique certains comme Max pour ne pas le nommer ou Michel et peut-être d’autres n’ont jamais emprunté cette route. J’attendais un petit CR de leur part ! Comme aucun avis de recherche n’a été lancé sur les ondes radio je pense que nos 6 anciens ont regagné leurs logis. Nous aurons un compte-rendu verbal ce jeudi ou lors d’une autre sortie ou peut être un commentaire à mon récit, mais ces derniers sont si rares….

Grand parcours Côte Bleue :  83 Km   820 D+

Anne- Louis-  Thierry A- Thierry P- Paulo- Joël- Jipi- JPierre BO- Denis

La Galline : Max- Jean R- Christian M- Michel- Alain- Henri

 

PS : Un office tous les premiers samedis du mois et procession le 8 Septembre

 

Malgré l'orage, ils ont osé...

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map