Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 20:44

NDANGES2011006     Je ne pensais pas quand Daniel a proposé cette randonnée à Notre dame des Anges entre Pignans et Collobrières (Var) qu’il allait m’arriver ainsi qu’à deux autres randonneurs une telle galère. Un jour de « guigne ». Pourtant au départ du haut du col de l’Ange nous évitions la traversée de Marseille, sa circulation, ses feux tricolores que nous commençons à respecter depuis une certaine mésaventure. La météo était de la partie, du soleil, ni trop chaud ni trop froid, un petit vent du sud qui favoriserait notre retour. Mais car il y a souvent un mais.

      Pour ma part première crevaison après quelques kilomètres au niveau d’OK Coral dans la montée vers le Camp direction Signes où les moins véloces nous attendaient pour le petit noir. Réparation un peu longue avec pneu légèrement abimé nécessitant un emplâtre. Vers 8h45 nous repartons au complet de Signes, café offert par René, une nouvelle recrue. Merci René. Il ne savait pas encore que cette journée serait plus mouvementée que prévue et surtout pas à l’identique des autres randonnées. Je ne vais pas vous compter la route puisque nous la pratiquons en allant au lac de Carcès ou en partie en faisant le tour des Batelières ou le Siou Blanc.. C’est au niveau de Besse/Issole que ça se corse, car le parcours édité par Jean R nous demandait d’aller à Pignans mais Louis connaissait une traverse pour aller au pied de Notre dame des Anges mais cette option nous amène dans un cul de sac, avec chemin de terre et pierreux entrainant une crevaison de Jean Ch malgré un pneu neuf et plus grave la rupture de la vis du chariot de selle de Jean R. Cette réparation durera un certain temps mais put être faite grâce à l’amabilité d’une personne du coin ; enfin Pignans et gravissons par une route forestière bien entretenue et ombragée mais avec des pourcentages de 7%à 10% sur une bonne dizaine de kilomètres.  Passage obligé au sanctuaire et descente vers Collobrières à moins de se tromper et aller vers Gonfaron où les ânes volent. Nouvelle crevaison de Jean Ch et évidemment les premiers arrivés en sont presque au fromage quand nous pointons notre nez au bistrot. Il est plus de 13h. Je ne sais pas ce qu’en pense René mais il y avait une bonne ambiance au bar en attendant le match de rugby éliminatoire Montpellier/Toulon.

      Comme prévu le vent dans le dos nous permet de rentrer à bonne allure, peut-être un peu trop vite car après avoir fait deux ou trois fois le tour d’un rond point (qui a tiré le pompon du manège ?) alors que le road book nous indiquait d’aller vers Cuers bien signalé par un panneau je me retrouve à l’avant et là je ne sais pas encore comment j’heurte avec ma roue avant la bordure du trottoir et boum badaboum c’est la chute. Genou, hanche et main droite sont touchés, la lunette me coupe au niveau de la pommette car j’ai légèrement heurté avec la tête. Rien de cassé, le vélo n’a pas souffert et je peux repartir après quelques soins prodigués par Gégé et d’autres. Je perce une nouvelle fois de la roue arrière avant Belgentier . On se dit qu’il y a des jours on ferait mieux de rester couché.  Vallée du Gapeau bien passée malgré la douleur à la main, Signes où certains retrouvent leurs véhicules, la bosse, Le Camp, Cuges bientôt la dernière bosse et crevaison, la troisième à son pied. Je passe en danseuse car trop c’est trop. Je ne déjante pas et suis bien content de retrouver la voiture. Il est dix-huit heures, j’ai failli faire un mot d’excuses à René pour certifier auprès de sa moitié les motifs de cette rentrée tardive. Petit coup d’œil dans le rétro, en effet je suis bien amoché sous l’œil avec toujours des saignements ; le reste n’est que du vernis, je m’en remettrai. Vous allez devoir me supporter encore un peu, je m’en excuse.

    Je devais partir avec Jean-Pierre (JiPi) depuis Marseille ce qu’il a fait et a donc accompli 213 kms, bravo parfait cyclo. Pour notre part 160 bornes, 1850m de dénivelée, des ennuis mécaniques, une chute, une journée galère pour moi, un troisième passage à Notre Dame des anges depuis que je suis dans le cyclotourisme, la première quand il y avait une rando partant de La Londe, une deuxième lors d’une sortie mimosas organisée par Michel Augereau côté Collobrières au départ de Brégançon et la troisième que je ne pense pas oublier proposée par Daniel. Avec sa présence je ne pense pas que nous serions allés sur un chemin sans but. Il en est ainsi mais nous aimons et aimerons toujours l’aventure.  A plus.

   Samedi 7 Mai 2011 : 160 kilomètres, 1850 m Dénivelé.

                                            Cinq crevaisons (Trois/Denis   Deux/Chapard)

                                            Chariot de selle cassé (vis) : Jean Revertegat

                                            Une chute sans trop de gravité : Denis.

          Serai plus vigilant. Viens d’apprendre le décès d’un coureur pro sur le Giro. Le sport cycliste est vraiment dangereux. Je crois que je vais aller à la pêche….

PRS (5) : Notre-Dame des Anges (Maures)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

vaquie 10/05/2011 17:35



Pauvre Denis   


Reviens chez toi dans notre si beau pays, le saucisson, le rosé et nous irons à la pêche tous les deux.


amicalement et bonne guérison


jeannot     



Anne 09/05/2011 20:53



Bon rétablissement Denis. Tu avais eu un bon pressentiment quand tu voulais faire demi-tour après ta première crevaison !



Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map