Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 09:50

GC 12 006

En ce dernier jour du mois de mars, un temps printanier, bien au-dessus des normales saisonnières, règne sur la région et une grosse partie de l’hexagone. Ceci dit, nous ne sommes quand même qu’au mois de mars et le rendez-vous de 7 h 45, à St-Menet, frigorifie un peloton fort d’une trentaine de membres - je comptabilise ici les divers wagons qui s’accrocheront en cours de route – notamment ceux qui n’ont prévu que des vêtements courts. Le vallon du Col de l’Ange et la descente vers le poljé de Cuges, dépression caractéristique des massifs karstiques, verra arriver un train bleu complètement givré sur la terrasse de notre «QG»… Sur laquelle les places au soleil se négocieront au prix d’or !

J’oubliais, notre objectif du jour se nomme «Gros Cerveau», 150 pitons au programme, rien que ça ! Si quelques-uns rentrent directement ou depuis le Camp, dont la montée s’aborde très sagement, plus d’une vingtaine de participants tentera le «tour».

L’atmosphère s’est réchauffée sous l’égide d’un franc soleil mais, au loin, la brume nous prive des magnifiques paysages de l’édition précédente, effectuée il est vrai par un bon mistral. Tout comme dans les montées, le groupe s’étire dans la descente vers le Beausset puis les Gorges d’Ollioules, complètement à sec. Au regroupement d’Ollioules, la chaleur se fait vraiment sentir et je vire manchettes et jambières… Opération qui aura le don de m’esseuler à l’arrière mais le fidèle Denis m’attend à un carrefour stratégique !

GC2011013Après le raidillon du départ, heureusement pas trop long, nous montons d’une bonne pédalée et rattrapons les derniers éléments d’un peloton complètement éclaté. La brume persiste et signe, malheureusement car nous verrons à peine la mer si nous ne souffrons pas trop de la chaleur. Heureusement, côté terre, la trouée calcaire des Gorges du Destel et le Château d’évenos proposent tout de même de beaux décors à nos yeux quelque peu déçus. Il n’empêche, cette route qui se faufile, à travers les pins, le long de cette imposante paroi calcaire vaut à elle seule efforts et détour. En parlant d’effort, une belle reprise nous hisse au niveau de la route en terre du Gros Cerveau, impraticable en vélo de route. Un regroupement s’y est opéré mais quelques éléments ont filé plus loin. En effet, une route goudronnée conduit au Fort de la Pointe du Cerveau, atteint l’an passé par neuf de nos cyclos. Cette année, si ceux que nous vîmes revenir y sont allés dans un laps de temps aussi court, je demande un contrôle anti-dopage !

Nous aurions pu largement aller jusqu’au bout de la route mais l’envie prit à certains d’aller déjeuner sur la Plage des Lecques… Et une majorité d’acquiescer ! Fais demi-tour Jipi, tout à l’heure tu rouleras tout seul mais ce ne sera pas de ton fait !

Pour tirer vers St-Cyr, Louis G. prend la direction des opérations et nous offre des petites routes de son cru, petits tapis d’asphalte séparés du vignoble de Bandol et des oliviers par des murets de pierres sèches. Lors d’un regroupement, j’ai le malheur de vouloir ôter mon coupe-vent – que voulez-vous, je suis fragile, moi ! – et la navigation à la carte commencera, à travers les vignes et sous le fier village perché de la Cadière d’Azur, qui fait face au Castellet, son homologue.   

 

GC 12 010Photo de ThierryPhoto de Thierry 

A 12 H 40, je retrouve le groupe qui a «squatté» une infime partie de la plage des Lecques. L’épicerie close, je me rabats sur la boulangerie et avalerai force quiches et pizzas : il fait faim !

Après ce bon moment passé sur la plage, la question du café divise encore. Le peloton se cassera en plusieurs morceaux et certains boiront leur jus à Ceyreste tandis que d’autres feront l’impasse. Faisant partie de ces derniers, je m’étonnerai d’une grande forme dans la montée du Grand Caunet, certes surchauffée à cette heure-ci. Doublant Anne et Olivier, je m’étonnerai de les rattraper juste avant le sommet… Ils se sont offert une variante, plus courte mais bien plus intense !

Au sommet, je discuterai un long moment avec Anne et Olivier, puis Thierry… Avant de voir filer le train bleu à tout berzingue vers ses pénates ou ses postes de télévision. Descendeur peu téméraire, je ne verrai plus dégun de la journée ! Bien sûr, j’entends déjà certains me dire que je n’avais qu’à m’avancer dans la descente. Certes, j’aurais pu le faire mais je considère que discuter fait partie intégrante de notre sport favori, le cyclotourisme et j’insiste sur «tourisme»… Sinon, il n’y a plus qu’à faire des compétitions !

 

 

Toutes le photos de Jean-Pierre

 

Les photos sauvages (12.04.12) 

 

Grande Pagaille dans le Var…  

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article

commentaires

Denis 02/04/2012 12:23


Que rajouter d'autre à ce très beau commentaire d'une agréable journée qui n'a pas été coforme à l'édition 2011. Les derniers arrivés au Gros Cerveau moins brillants autant dans les montées que
dans les descentes n'ont pu accéder au bout du bout c'est à dire le "Le Petit Cerveau". Certains vous diront que l'épaisse couche de brume ne permettait pas d'admirer la côte. Je le conçois. Le
choix des Lecques pour le casse croûte n'était pas si mal puisque le soleil était bien présent. La suite du parcours fut plus cahotique et je ne m'étendrai pas. A revoir; pour ne perdre personne
il faudrait rouler en binôme, Max connait bien ça, n'est ce pas ? 

auriol 01/04/2012 14:43


bel article, belle journnée, rien a dire bravo jean pierre!

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map