Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 20:13

Varages12Depuis plusieurs jours, le vent d’est a succédé au mistral et souffle très fort, nous gratifiant en plus d’une lourde chaleur. Bien qu’aucun répit ne puisse être espéré aujourd’hui, au vu de la météo, une dizaine de cyclos lance, depuis La Rose, un beau défi à Éole, la sortie du jour frisant les 160 bornes !

Sous un ciel grisâtre, couleur d’un jour durant lequel le soleil n’éclairera guère notre peloton bleu et blanc, nos vaillants «guerriers» reçoivent du renfort en haut des Termes. A géométrie variable, au gré des humeurs, des envies et des possibilités de chacun, le train bleu ne comptera jamais plus de 16 wagons… Chiffre malgré tout parfaitement honorable, compte tenu des conditions climatiques et d’un séjour dans l’Aude qui a attiré une douzaine de nos adhérents.

A Auriol, le «bus» nous attend, Nadine et Jacques ayant choisi l’option St-Menet. Après le café, gentiment offert par Fred, l’éclatement habituel s’opère, d’aucuns partant vers le Petit Galibier et Anne vers l’Espigoulier, en solo.

Dix cyclos et une cyclote composeront donc le peloton «officiel». Là, nous mangeons notre «pain noir», le vent durcissant notre route jusqu’à St Maximin ; pénible ainsi sera la montée de la Sambuc mais, en groupe, tout passe mieux. La majorité s’offre un petit crochet par Nans, peut-être pour y dénicher un meilleur abri, alors que je refuse toute rallonge, suivi par Fred dans cette obstination !

Après le plateau de Nans, le peloton reformé souffre moins du vent et atteint St Maximin. Avec un vent encore un peu défavorable, les longues lignes droites de la «560», sur une route un peu trop fréquentée, nous voient un peu languir des terrains plus alléchants. Ceci dit, nous n’oublierons pas de jeter un œil à Seillons-Source-d’Argens, étalé sur sa colline, ainsi qu’au vignoble varois, un peu concurrencé par des champs de colza et de fourrage. Le soleil pourrait bien sûr illuminer ces divers coloris mais il ne faudra pas lui demander grand-chose, aujourd’hui ! Au loin, les «initiés» auront reconnu le double cône boisé du Grand et du Petit Bessillon.

A Brue-Auriac, nous retrouvons le charme des petites routes varoises, bosselées, boisées et parfois jonchées de jolis murets de pierres sèches. De plus, le vent se fait moins sentir et onze cyclos heureux arrivent à Varages, mignon village varois avec sa rue commerçante ainsi que sa grande place bordée de platanes et portant fontaine. Malgré une heure bien peu tardive (11 H 20), nous nous y attablerons sur la terrasse d’un troquet et goûterons la succulente charcuterie locale.

 

Photo007Photo008Photo011Photo010

 

Si le vent souffle toujours aussi fort et continue de maintenir une température très chaude, maintenant il va nous pousser, à travers ces beaux paysages de petits bois, de vignes et de champs. La grisaille nous empêche d’apprécier St-Martin et son château à leur juste valeur. Après Esparron-de-Pallières, la Chapelle Notre-Dame (XII° siècle) appellerait au repos sous ses feuillages mais l’allure est trop vive, avec cette véritable soufflerie dans le dos ! Après Rians, dominée par la monumentale église St-Christophe, il nous faudra souquer ferme contre le vent pour gravir les trois kilomètres d’une grande route, assez pentue, pour retrouver nos jolis bois varois.

A Pourrières, on boit la bière, comme pourrait le dire un dicton qui reste à inventer… et quelques vélos tombent, pendant cette «libation», sous l’effet d’un Éole maintenant déchaîné !

Ensuite, le vent nous gêne un peu jusqu’à Trets avant qu’un dernier et puissant«ventilateur» nous pousse jusqu’à Peynier. En haut du Juillet, la majorité du groupe prend la poudre d’escampette via le Pigeonnier alors que Jacques S., Thierry P., Paulo et Jipi s’en tiennent au parcours officiel, filant ainsi vers leur dernière difficulté du jour, le revers des Termes.

Au final, tout le monde aura vécu une excellente journée de vélo et d’amitié, sur ces si belles routes du Var et des Bouches-du-Rhône, malgré le vent et la grisaille… à très bientôt pour de nouvelles chevauchées ! Pour faire plaisir à Denis qui a pédalé «chez lui», les chiffres de mon compteur : 160 kms, 22,2 km/h de moyenne et 7 H 11 de selle.

 

Les photos de JiPi

 

Les photos de Jack

 

Varages

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map