Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 20:32

            Reporté par deux fois pour cause d’intempérie (pluie) et la date du Lundi de Pâques étant restée libre, le CDP (comité des parcours), a  décidé d’ajouter au calendrier cette randonnée car bien dense avec une sortie sur la journée tous les quinze jours ou sur plusieurs jours il est délicat d’ajouter une date. Ce lundi en était une.

Photo0045            Mais voilà, les fêtes pascales sont l’occasion de se retrouver en famille  ou de s’évader hors agglomération marseillaise. Nous partîmes tout de même à douze depuis la place Bougainville pour, après avoir pris le café à Chateauneuf les M., se retrouver à sept pour effectuer le tour de l’étang. Finies les pluies, il fait grand beau mais le fond de l’air est encore frais et en avril il ne faut pas se découvrir d’un fil. En ce jour férié et en cette heure matinale la circulation automobile est peu dense et la traversée de Martigues, notre Venise provençale n’est qu’une formalité. Nous nous enfonçons à bonne allure sur les petites routes en bordure d’étangs et  sous la pinède où ne chantent pas encore les cigales. Cette année en suivant le tandem piloté de main de maître par Jacques la traversée ne nous pose aucun problème ; direction St Chamas en longeant l’étang de Berre sans aucune ride car il y a très peu de vent. Comme les voitures dans leur garage les bateaux sont restés au mouillage et seuls les canards, cygnes et autres volatiles sont propriétaires des lieux.

         A mes débuts cyclos si la mémoire ne me fait pas défaut notre tour était bien plus long car si nous partions toujours du même endroit nous parcourions la côte bleue jusqu’à La Couronne, passage au col de la Gatasse pour rejoindre Martigues ce qui fait que nous déjeunions à Istres vers 12h. Ensuite côte bleue supprimée nous déjeunions à La Fare les Oliviers, allions-nous plus vite, c’est moins sûr, et drivés par notre regretté Michel A. c’est à St Chamas, soit au bord de l’eau, soit au bistrot, soit au restaurant, au bon plaisir de chacun que chacun se sustentait. Mais en ce jour férié, pas de marché donc pas de paëlla dont notre président est friand, restaurant fermé. Il est tôt et nous filons vers La Fare où J Louis J. nous a rejoints en voiture. Ces recherches de restau sont restées vaines. L’heure tourne nous filons à Coudoux où nous pensons pouvoir nous restaurer. Encore fermé, c’est la « zone ». Anne préfère rentrer seule car elle n’est pas une adepte du restaurant. Direction Ventabren sans plus de succès. Nous passons un coup de fil à Calas où nous avons déjeuné une paire de fois et nous arrivons à 13h25. Nous souhaitions en ces jours de fête faire une bonne « bouffe » et nous ne sommes pas déçus. Très proches de Marseille nous n’aurons pas le temps de brûler toutes les calories prises lors de ce pantagruélique festin. Tant pis nous commencerons le régime un autre lundi.

Photo0044      A 15h15 il est temps de rentrer mais on peut toujours modifier le fameux tour qui au plus court affiche environ 125 km et 990 D+. La fête du cheval bat son plein à Calas, les parkings sont combles, les gradins bien garnis sous un beau soleil printanier. Ni une, ni deux avec Jacques S. nous décidons d’allonger, les quatre autres compagnons du TEB rentrant par les fameuses bosses de Calas, profitant de la fermeture  de la zone commerciale de Plan de Campagne. A nous, Cabriès, BBAir, Simiane, Mimet dont la grimpée avec vent favorable ne nous pose aucun problème, quand la « chaudière » est pleine tout va pour le mieux. Voici St Savournin, Cadolive, avalons le revers des Termes et maintenant vent dans le nez la descente à bonne allure. Oui nous aurions pu être plus fous en passant par le Régage ce sera pour une prochaine occasion, il ne faut rien se refuser. Nous nous séparons à La Rose après un périple de 148 km avec 1310 de D+ et une moyenne horaire légèrement supérieure à la vitesse Audax (22,5 km/h). Au restaurant nous avons essayé d’initier certains de nos amis qui ont adhéré à la FFCT depuis peu aux flèches vélocio, flèches de France, Diagonales, BCMF, BPF, RP  etc…

       Voilà pour 2015 le TEB est au palmarès de certains membres de la section ce qui n’empêche pas lors d’une autre incursion vers Martigues et improvisé comme en 2014 de renouveler le tour de l’Etang de Berre.

Les 7 :  Jacques et Nadine Martinez- Béatrice Roudière-  Anne Haspekian-  Alain Jaeckel- Jacques Sola-  Denis Berthomieu  et  JLouis Jouve venu en ami pour le repas.

 D’autres CR et photos de cette randonnée qui en est à son antépénultième édition sont à retrouver sur notre blog.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

Denis 08/04/2015 18:54


En effet l'arrêt déjeuner a été un peu long mais nous étions presque rentrés, sauf si on faisait une variante. Toi ancien cyclo tu dois connaître la moyenne Audax qui est de.... 22,5 km/h sauf
erreur. Légèrement supérieure donc 22,7 pour moi, exactement 6h31' pour 148 km. A ta calculette.  Mais nous ne sommes pas en cyclotourisme pour faire de la vitesse. Il y a assez de
cyclosportives au calendrier national pour aller s'y essayer. 

jipi 08/04/2015 16:12


20 de moyenne nombreux arrêts compris : oui, c'est véloce... En revanche, 1 H 50 à table, peuvent mieux faire ! allez, sans rancune !

Denis 08/04/2015 14:50


Chère Anne tu as tout compris et tu as participé au moins à deux haltes: St Chamas où nous n'avons pas trop cherché allant au restaurant habituel en bord d'étang, ensuite poursuivi jusqu'à La
Fare les O.où devant le café où nous avons parfois casse croûté et où sont faits de délicieux sandwiches tu as croqué une ""bricole" et nous en sommes partis car la terrasse était à l'ombre et
sans savoir si la restauration était ouverte, ensuite passage à Coudoux qui brilla par la fermeture de ses restaus, à croire que ces commerçants sont trop riches, une autre tentative à Ventabren
où au centre commercial on ne sert que du lundi au vendredi sauf jour ferrié évidemment et là possédant le téléphone du restau de Calas nous avons pu être accueillis. Comme nous étions tous
d'accord pour déjeuner à la "fourchette" nous avons pu à notre façon ontinuer  les " fêtes de Pâques". Oui pour ça deux heures et si nous avons parcourus 40 km avec tous ces arrêts nous
avons été véloces sur nos vélos autant que nous l'avons été à table.  


A la sortie des Alpilles ce sera moins copieux. A+

Anne 08/04/2015 13:08


Bravo Denis, toujours aussi plaisant.


Mais si j'ai bien compris, 2 heures, 40 km, 5 villages consacrés à la quête de la Fourchette (le tout évidemment à jeun)... fête ou pas fête, ce repas gastronomique vous ne l'avez pas
volé !

jipi 07/04/2015 22:26


savais pas que le dernier TEB était prévu pour dans deux ans, d'après Denis, qui nous parle d'antépultième randonnée, à condition bien sûr qu'elle soit programmée tous les ans ! bravo quand même
à Denis pour son bel article, toujours de la belle ouvrage mais à quand la relève ? Bravo mesdames : 75 % de votre effectif potentiel actuel et près de 50 % du peloton du jour ! à bientôt sur
l'asphalte !

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map