Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 20:30

Déplacé au calendrier des grandes sorties, pour diverses raisons, grillades et anniversaire, la grimpée du Mont Faron est reporté en cette fin du mois d’Octobre. Un temps d’automne s’est installé en Provence avec des pluies diluviennes le vendredi noyant certains quartiers de Marseille et causant sur le campus de Toulon-La Garde le décès accidentel de deux malheureux étudiants emportés par un ruisseau en cru. Est-ce bien raisonnable de s’aventurer vers le Mt Faron ? De plus de forts vents sont annoncés pour samedi.

FaronAprès une nuit tourmentée par de grosses averses, la matinée s’annonce plus calme. Le vent est encore faible et le ciel se dégage lentement. Les routes sont bien humides et le bord des routes a recueilli de nombreuses pierres et branches ainsi que bouts de verre qui auront raison après la prise de café à Cuges offert par Patrick B. de la roue avant d’Olivier. Sur les 18 cyclos présents au café seulement 9, inconscients ou légèrement fadas, disent certains,  souhaitent tenter l’aventure. La dispersion se fait au sommet de la côte du Camp.  La température est un peu fraiche mais seul le coupe-vent est nécessaire pour descendre vers Le Beausset et les gorges d’Ollioules.

Questionnant les néo adhérents sur la route de Chateauvallon, aucun d’entre eux ne connaît la montée du Faron. Ils n’y sont jamais allés soit à vélo, à pied ou en voiture ni même par le téléphérique. J’en suis fort étonné alors que nous ne sommes qu’à une cinquantaine de kilomètres de Marseille et que l’on peut visiter le mémorial du Faron, le zoo, y déjeuner et avoir une vue imprenable sur la rade de Toulon. Donc pour eux c’est une première.

Chacun y va à son rythme. Selon les virages, le vent qui a légèrement forci nous aide mais nous sommes bien protégés par la colline qui abrite formidablement la rade que nous pouvons admirer aussi bien qu’au sommet du Coudon car le soleil brille, le ciel est bien bleu et il n’y a aucune brume. Nous immortalisons notre passage 2012 par une photo et nous plongeons vers Toulon sans oublier de jeter un œil sur notre gauche. Nous comptons déjeuner à « l’ex-Drop » mais une crevaison de J-Louis J. va nous retarder un petit peu et c’est à 13h que nous mettons les pieds sous la table. Sous la véranda et au soleil il fait bon se restaurer avant d’aller vers le col du Corps de Garde. Pour l’instant le vent est modéré ; dans la descente J-Louis remet le couvert et perce une nouvelle fois de la roue arrière pour ne pas avoir su éviter une des nombreuses pierres qui bordent la route suite aux pluies torrentielles de la veille.

A St-Anne d’Evenos c’est encore l’été. Les pétanqueurs sont à pied d’œuvre. Nous empruntons les chemins au milieu des vignes pour rejoindre Le Beausset sans nous tromper. Dans les 7 kms de montée du Beausset vers le circuit du Castelet le vent se renforce et la température baisse. Descente rapide vers Cuges où je suis obligé de revêtir mon coupe-vent car j’ai froid. Je ne pense pas être le seul. Dans la plaine, il faut bien serrer le cintre pour ne pas être déporté et accroché par une voiture. Rassemblement en haut du col de l’Ange. Samy s’est arrêté à Cuges, J-Louis et Thierry s’arrêtent à Gémenos, les autres filent vers Aubagne et il en est fini d’un peu de tranquillité car nous voici confrontés au flot des véhicules qui quittent ou entrent au Centre Commercial. Il faut se transformer en caméléon avoir des yeux, devant, derrière, sur les côtés pour ne pas se faire enlever aux divers giratoires. Sans incident nous rejoignons le point de départ, le parking de « Privilège ». 130 kms au compteur et 2250m D+. Béatrice récupère sa voiture et est heureuse d’avoir fait la connaissance du Mont Faron. Voyez en groupe et dans un club on fait des choses qu’on ne fait pas seul à moins de se nommer « Jipi » ou « Daniel ». A plusieurs on se sent plus fort et en confiance.

Faron12

Il ne reste plus qu’à choisir la bonne route pour rentrer. Grimper La Valentine vent dans le nez et le flot des voitures, ou grimper St Pierre. Je choisis la deuxième option. Paulo en a plein les bottes et fait appel à Mme pour rapatriement. Je pars seul vers mon ultime « col » du jour. Il se dit dans de nombreux médias que c’est LA CRISE mais les embouteillages que je rencontre me font penser le contraire. Toutes les bourses ne sont pas plates. Très retardé, c’est à 18h que je pointe mon nez chez moi, frigorifié car la T° est tombée à 9° mais bien aéré car le vent est maintenant très violent. Nous sommes passés par un trou de souris et comme disent les matelots par une fenêtre météo assez favorable. La nuit suivante se sera la tempête, le « Napoléon Bonaparte » brisera ses amarres dans le port, dans les parcs des arbres seront déracinés, des balustrades seront emportées, le match des Olympiques reporté.

Voilà que s’achève la saison 2012 pour les grandes randonnées. Vive la saison 2013 pour d’aussi belles sorties. Les néo adhérents sont contents d’avoir intégré notre section car avec nos organisations ils ont fréquenté des lieux pourtant pas si éloignés où ils n’avaient jamais cyclé, Coudon, Faron, Serre Ponçon et tant d’autres sorties mises au calendrier. Ils sont également friands des pauses casse-croûte. Ils en redemandent.

 

Mont Faron : 150 kms   -  2250m D+ -  20,1 km/h  -  7h30 de vélo ( ! Garmin fatigué… )

Partants : Thierry Aurio l- Fred Di Martino- J-Louis Jouve – P-Paul Rimini - Jacques Sola - Samy Roux - Thierry Perales - Béatrice Roudière  et Denis Berthomieu. 

 

La grimpée du Mont Faron pour une der. (9 oct 2010)

Le Mont Faron

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

Jo 01/11/2012 20:07


Merci Denis pour cette chronique  qui nous a fait vivre, dans ses détails les plus croustillants,  cette rando mythique du Mont
Faron.  


Et même si la sortie a été des plus ventée, tu nous prouves encore une fois,   que tes propos, eux, sont loin d'être du vent 


 A bientôt


 Jo


 

auriol 30/10/2012 21:24


Encore un tres bel article par mr Denis Berthomieu.Oui grace a l'effet groupe j'ai oser et je ne le regrette pas de tout.Merci a tous.

Anne 30/10/2012 20:57


Neuf, c'est un record compte tenu de la date et de la météo. Il faut dire, Denis, que tu as réussi à récupérer quelques démotivés en citant au café les participants de l'année dernière. Et en
plus tu nous as écrit un bel article !

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map