Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 17:18

Je suis ravi qu’Anne ait écrit le 99éme article (buvons le fruit de la treille !) ; le centième me servira donc à rendre un petit hommage à sa contribution toujours judicieuse et élégante. Il me permettra aussi d’établir une sorte de bilan tout à fait de circonstance puisque cela coïncide avec la clôture des challenges.

Je vous rappelle que notre bureau a décidé d’accorder des points « bon sociétaire » aux contributeurs du blog. Je vous donne donc mes chiffres, en espérant n’avoir oublié personne ni aucun article (ce qui est hélas souvent le cas quand on essaie d’être exhaustif) :

Anne                                     10 articles

Jean-Pierre                          5

Olivier                                   5

Thierry                                  2

Denis                                    1

Yves                                      1

Alain                                      1

Jean R                                  1

Photos et vidéos (là, c’est global) : Thierry, Jean R, Jean-Pierre, Yves, Jean V, Louis et Pascal G, Gérard, Olivier, Guy.

Vous êtes invités à vérifier que je ne me suis pas trompé.

Je vais vous surprendre, je trouve plutôt positif que 25% des articles ne soient pas de moi. Ce qui l’est moins, c’est qu’il y ait seulement 4 rédacteurs attitrés (5 articles et plus). Le faible nombre de « plumes » est un problème commun au blog et à la revue papier. Evidemment, les choses sont ainsi depuis la création de la Roue, mais comme j’y suis devenu sensible, j’ai l’impression que la situation s’est aggravée. Et je ne crois pas que ce soit dû à la concurrence que le blog fait à la revue.

Je pourrais certes écrire beaucoup moins, ce qui rééquilibrerait la proportion d’articles, mais je déteste voir le blog s’endormir car le sommeil est le plus souvent contagieux.

Alors que dire ? Seulement cela : pendant 25 ans, c’est-à-dire jusqu’à ce que je me charge de la Roue, je n’ai écrit que 5 ou 6 articles, contribuant ainsi à l’inertie générale. J’étais donc comme vous, paresseux, et je m’en remettais aux « professionnels », ceux qui écrivent facilement et qui en ont envie. Il est vrai que j’ai changé d’attitude contraint par mes obligations de « responsable de la Roue », mais je me suis aperçu que ce qui me semblait être presque un métier, est en fait à la portée de tout le monde, exactement comme le vélo, avec plus ou moins de souffrance. Et plus on est entraîné, moins on souffre, je vous le garantis.

Et aussi cela : je pense qu’il n’y a pas un monde entre la parole et l’écrit, même si l’écrit est toujours mieux construit et donc, du coup, plus constructif. D’où cette question un peu provocatrice (pardonnez-moi) : pourquoi les nombreux forts en gueule du club sont-ils souvent si faibles en  plume, alors qu’ils ont tant de choses à dire ? Y aurait-il un rapport entre l’angoisse de la page blanche et la peur du silence ? Quant aux faibles en gueule, pourquoi n’en profiteraient-ils pas pour s’exprimer à l’abri des décibels ?

Bien entendu, il ne s’agit que de vélo et de la vie et des anecdotes du club. La vie peut bien continuer sans blog et sans revue, sans péril pour personne. Et puis la tradition orale a aussi son charme… Comptons sur les conteurs !

Pourquoi faire 200 bornes, pourquoi monter des cols, pourquoi rouler parfois sous la pluie et dans le froid… C’est à chacun de répondre. De la même façon, pourquoi une communication écrite (moderne ou traditionnelle), ce n’est pas qu’à moi de répondre.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel
commenter cet article

commentaires

patrick 02/11/2009 11:57


boire -déboires
j'espérais trouver un bon plan pour un médoc ou un bourgogne ou un coteau d'aix réputé
hips
merci les grandes plumes


olivier 01/11/2009 18:57


Pourquoi ceux qui sont fort en gueule trainent ils la plume comme une enclume et ceux qui ont la plume legère sont moins forts en gueule ?

Une affaire de gouts ?

Exactement ! On ne peut être à l'aise avec les deux modes d'expressions, c'est la plume ou le verbe.
Enfin c'est je pense une bien belle théorie, et en tant que telle ne demande qu'à être démontée à coup de plume d'un fort en gueule ... et si en plus il fait du vélo en noir et bleu ...


Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map