Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 15:45


















De son vrai nom, la montagne de Lachens, avec une prononciation hasardeuse dûe à mes origines lointaines. Je ne l'apprendrai pas à Bernard, cette montagne est le point culminant du Var avec 1714m. Elle se trouve dans ce secteur nord-est baptisé toit du var par l'office de tourisme. Cela n'est pas très visible sur la carte Michelin, mais il y a une petite route forestière (et militaire bien sûr) qui, depuis le col de Clavel (1060m), mène jusqu'au sommet. Le revêtement en est tout à fait acceptable.
Ayant médité cette expédition depuis près d'un mois, je n'attendais que le moment favorable, par exemple une météo un peu plus douce que ces 2 dernières semaines. Ce lundi était le bon jour.
J'ai donc laissé ma Logan à Aups, cette fois, pour un départ à l'aube. 7h10, 11°, je donne frileusement mes premiers coups de pédale. J'ai choisi de ne pas trop me couvrir en prévision d'une après-midi annoncée douce. Je compte sur la tranquille montée de Tourtour pour me réchauffer et me mettre en jambes.
J'aime beaucoup cette petite route de Tourtour. Après s'être élevé suffisamment, on évolue en corniche au-dessus des vallées, pour l'instant remplies de lacs de brume. Est-ce l'influence de Didier Tronchet (cf "le regard déplacé"), j'ai l'impression de tout voir en 16/9éme ou en cinémascope. Comme le monde est beau dans le Var. Non-non, je n'ai presque pas bu hier soir, mais j'ai très mal dormi. Je fais donc un arrêt technique au bistrot d'Ampus pour avaler un grand chocolat fumant qui me ramène dans la réalité charnelle.
Tout va bien maintenant, mes sensations sont correctes et je maîtrise mon itinéraire : les gorges de Chateaudouble (je me jure d'essayer de voir les 2 châteaux à mon retour), Monferrat, Bargemon. Là commencent les choses sérieuses, avec l'ascension du col du Bel-Homme (915 m). Je décide de rester sur la demie-plaque. Derrière, j'essaie le 21, puis le 26. Mon dérailleur et moi tombons d'accord, ce sera le 23, ce qui convient parfaitement à cette pente pas violente et régulière. Vous voyez qu'on ne s'ennuie jamais sur un vélo, il faut prendre des décisions, par exemple choisir le bon braquet, celui qui fait croire que le Litespeed avance tout seul.
De nouveau des hallucinations, j'ai de temps en temps une vue panoramique sur la mer, jusqu'à la Corse ! Précisément, c'est en me retournant pour bien regarder que je vois le danger. Un virage en dessous, un cyclo monte tout en puissance à ma poursuite. Inconsciemment (j'en ai honte), j'ai dû accélérer puisqu'il met un temps fou à me rattraper. Enfin le voilà. Tout sourire, il rend un grand hommage au temps qu'il fait. Je gromelle une sorte d'approbation, mais nous sommes déjà au col. Je ne fais pas le sprint du panneau comptant bien plutôt y poser mon vélo pour ma pause pain d'épice. Adieu, éphémère camarade... Enfin, c'est ce que je croyais.

Bel-Homme est le poste-frontière de soldierland. Comme toujours, quand je passe par là, j'ai une pensée pour les pauvres indigènes varois qui ont été virés de leurs hameaux et villages, afin que notre glorieuse armée puisse tranquillement jouer à la guerre. Il est vrai que c'était dans les années 70 et que les jeux vidéo n'existaient pas. Même pas Pacman ou Space Invaders.
Toujours en concertation avec mon dérailleur, je gravis avec humilité (39x23) le col de Clavel. Ma prudence est légitime, je ne sais pas ce qui m'attend. Mais la route existe et sa viabilité paraît certaine. Il y a même un panneau qui indique sobrement "le Lachens".
Me voilà donc momentanément réconcilié avec les militaires dont je partage les petites routes et les fantasmes culminatoires. Rapidement, la pente se révèle assez rude pour que mon dérailleur avant se rappelle à mon bon souvenir. Ce sera donc 30x21 ou 30x23, selon le profil. 
A peine ai-je gravi un km que j'aperçois, un virage plus haut cette fois, un cyclo qui semble progresser en force, utilisant le poids de son corps comme un balancier. Cela me rappelle quelque chose.

A suivre...


(*) PRS 13

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map