Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 16:49

faron 10 08   

    Pour nos lecteurs hors région, le Mont Faron  se trouve au nord de Toulon, massif calcaire à une altitude de 542m, abritant des vents la plus grande rade d’Europe, port militaire et de commerce. Vous pouvez y accéder de différentes façons : relax vous prenez le téléphérique, pas écolo vous prenez la voiture ou tout autre engin à moteur thermique, écolo vous empruntez les sentiers de randonnée, ou vous prenez votre vélo et c’est vraiment sportif. Vous y trouverez des restaurants, un musée du débarquement Franco-Américain et également un zoo.

Chaque année il est le témoin d’une arrivée à son sommet d’une étape du tour méditerranéen cher à Lucien AIMAR ou d’une étape du Paris-Nice.

     Cette randonnée cyclo met un terme à nos sorties sur la journée. Cette année en ce 9 octobre c’est l’été indien. A 8h la température est déjà de 20° mais nous avons un peu de vent d’Est. Au retour il nous sera évidemment favorable. Je ne vais pas vous conter le parcours habituel que nous empruntons jusqu’à la pause café mais signaler que le groupe compte trois féminines : Anne l’assidue, Claudine l’intermittente et Nadine qui débute sur son beau vélo Trek, vélo des champions. Il y a longtemps que nous n’avions vu cela. Je pense que nous n’étions pas moins de 25, environ 50% de la section à cheminer jusqu’à Cuges où Patrice nous offre le café pour fêter son anniversaire. Bon anniversaire Patrice, dentiste mais pas menteur comme….vous savez. L’ascension du camp se passe sans encombre et trois groupes se forment. Un groupe fait le tour du circuit Paul RICARD, un deuxième part vers Le Brulat et le troisième fort de seize personnes part défier le Faron.  Deux d’entre elles n’y ont jamais mis les roues. Descente rapide jusqu’au Beausset, les gorges d’Ollioules, Château Vallon où à notre passage nous commandons les sandwiches à la boulangerie pour gagner du temps à notre retour pour déjeuner à l’ex Drop rebaptisé Le Baou.

faron 10 01faron 10 02faron 10 03faron 10 04faron 10 05

 

 

 

 

 

 

faron 10 06faron 10 07      Nous voici au pied du « mur » qui nous fait jouer du dérailleur et mettre tout à gauche. C’est parti pour 6,500 kms de grimpée avec un pourcentage entre 8 et 9% et des passages à 14%. Chacun y va à son rythme. Notre vitesse peu excessive nous permet d’admirer toute la beauté de la rade, la presqu’île de St Mandrier car le soleil brille, pas de brume et pour ceux qui y accèdent pour la première fois c’est une réussite. Ils ne sont pas déçus. Au sommet des touristes japonais admiratifs de notre exploit sportif photographient le groupe, rien d’anormal pour un japonais de photographier,  montent sur nos vélos, se prennent en photo. Après leur visite au mémorial ils ramèneront au pays du soleil levant les cyclos de l’ASPTT dans leurs beaux maillots bleus et blancs et leurs montures équipées de matériel Shimano (normal) ou peut être Campagnolo. La descente aux virages en épingle est abordée avec toute la prudence nécessaire. Il est environ 12h30 quand nous récupérons nos casse-croûtes avant de nous installer en terrasse du « Baou ». Apéro pour fêter la St Denis, repas dans une bonne ambiance et café offert par Jean –Louis qui arrose son nouveau vélo de marque Look et son premier passage au Faron qui ne sera certes pas le dernier même s’il a trouvé par endroits des passages un peu raides comparant cette ascension à un col. Nous n’en sommes qu’à la moitié du parcours et encore quelques bosses à gravir.  Il faut se remettre en selle car le bus ne passe pas et encore moins le train à Château Vallon.

    Pour activer notre digestion nous gravissons le col du Corps de Garde. La remise en jambes est un peu laborieuse mais il fait beau mais pas entendu les cigales pour non absorption de vin rosé paraît il. Je me fais guide en accompagnant J-Louis car il n’a pas encore gravi le Mt CAUME mais il viendra un jour participer à cette classique pour lui faire découvrir Le Broussan, suivons les gorges du Destet, si JiPi était là il nous en ferait la description pour y avoir randonné,  laissons Evenos et son château en ruines sur notre gauche, les carrières vers St Anne d’Evenos, une route très agréable, au revêtement confortable et peu fréquentée en cette saison. Nous traversons les vignobles varois déjà vendangés pour se présenter au Beausset et remonter vers le circuit du Castelet, avec le retour de nombreux véhicules et motos qui se font plaisir et parfois peur dans les nombreux virages. Le peloton s’est scindé en plusieurs groupes. Les plus rapides sont pressés d’aller respirer les gaz d’échappement des bolides qui tournent sur le circuit, Bernard nous quitte pour rejoindre Néoules. Je suis en compagnie de Louis et Max, plus loin Jo, Jean R et J-Louis forment un autre trio. Là nous avons fait le plus difficile mais avec le vent favorable ce ne fut pas si compliqué. Au complet (sauf Bernard) nous passons Le Camp, belle descente vers Cuges amenés par notre président Thierry où nous laissons Max qui ce matin s’est avancé en voiture car il y a rugby à la télé (toujours mordu), le col de l’Ange ou nous laissons Jean R qui lui aussi s’est avancé (pas cause Rugby), plus bas c’est Serge R et J-Louis J. et Jo qui montent dans leurs véhicules, ah les petits filous, ils peuvent en tirer des bouts droits ! Et bien le reste des engagés file vers Gemenos avec le revêtement routier refait de neuf (vous ne pourrez plus râler)  des attaques multiples se succèdent. Yves et Jérôme  nous quittent pour rejoindre notre «grande banlieue » marseillaise, La Bouiladisse et Peypin. Louis G et Gérard nous quittent à Aubagne. Nous restons à six sur la route de Camp Major et comme Thierry en a encore sous la pédale il part à la conquête de St Menet. Il est 16h30 quand nous posons le pied sur notre point de départ.  Malgré la forte participation il n’y a eu aucun incident, pas de crevaison, une bonne entente une bien belle journée. Voilà c’en est fini pour cette année. Pour l’an prochain nous attendons des novices comme Nadine par exemple, bien drivée par Jacques ça devrait le faire et quelques petits nouveaux qui vont adhérer bientôt et certainement des anciens qui cette année n’ont pu ou pas voulu se joindre aux seize partants.

    Il paraît que je cause (si peu), mais j’écris aussi et je ne pourrai pas me renouveler tous les ans sur le même parcours. Dans quelques jours seront attribués les prix littéraires, sachez que je ne concours pas. Alors à vos plumes bon sang ! Vous avez bien quelques anecdotes à nous conter.

faron 10 09 

Domicile-MtFaron-Domicile : 152kms- Dénivelée : 2095 m à mon GPS/Garmin

Vitesse : Cyclo -  Heures de selle : 7h11 - A vos calculettes vous aurez la moyenne (Pour Thierry) Je plaisante.

Si en 2011 je suis encore dans la capitale phocéenne il se pourrait encore une fois que je participe.

Les seize : Olivier, Jacques, Thierry, P-Paul, Claudine, Yves, Jérôme, Max, J-Louis, Serge R, Jean R, Bernard, Louis G, Gérard, Georges(Jo) et Denis.

 

Votre conteur du jour...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

Anne 11/10/2010 21:47



Et bien pendant que vous fraternisiez avec des Japonais, nous, le groupe du Brulat, avons fait une rencontre moins exotique mais tout aussi sympatique dans le pas de Bellefille : deux cyclos
Ecossais quasi-débutants partis pour une sortie de 10 semaines parcourir la Hollande, l'Allemagne, la Suisse, l'Italie et la France.



thierry auriol 11/10/2010 18:22



cher denis merci pour ton article cela fait toujour plaisir de te lire,merci a Christian PATRICE pour son café et au chinois du faron pour la rigolade.



Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map