Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 21:03

Saint-Chamas

 

Samedi 16 février. Après deux samedis consacrés à «honorer» la furie d’Éole, la première véritable sortie à la journée va pouvoir s’opérer dans d’optimales conditions. Certes, le rendez-vous de 8 H 15 à Bougainville nous verra encore affronter quelques fraîcheurs mais un soleil triomphal et un vent quasi absent feront rapidement remonter la température vers des valeurs printanières !

Pas énorme au début, la vague bleue et blanche déferle sur le littoral, déjà à vive allure. L’Estaque resplendit sous le soleil mais nous remarquerons à peine son petit port si sympathique, quant à s’arrêter pour déguster quelques panisses, il faudrait plutôt rêver… Aucun regret, les kiosques sont fermés ! La montée du Rove fera éclater le «train bleu» ; en son sommet, il s’étoffe d’un bon wagon qui n’est pas passé par la case Bougainville.

La descente du Douard nous offre une dernière glaciation puis tout le monde ira se réchauffer au Cercle de Chateauneuf-les-Martigues, autour du café gentiment offert par Sammy qui fête aujourd’hui ses cinquante ans… Merci aussi, Sammy, pour m’avoir servi le titre de cet article sur un plateau !

Des 24 ou 25 présents au troquet, 18 cyclos dont 2 cyclotes «s’inscrivent» pour le Tour du jour qui n’est autre que celui de l’étang de Berre – nous avons entendu quelqu’un parler de lac, au sujet de cette étendue d’eau, une première à pas mal de kilomètres à la ronde ! Le train ne faiblit pas, bien au contraire, et Martigues met ses canaux et son île à portée de nos roues endiablées… J’aurai juste le temps de leur consacrer un tout petit clin d’œil avant d’en remettre une couche, histoire de ne pas me faire larguer, corps et biens ! Cette vitesse pour moi un peu excessive possède tout de même un avantage : la grande route encombrée passera très rapidement et nous allons nous laisser bercer – à ce rythme, les bébés risquent de vomir ! – sur de petites artères, fortement boisées au pin, qui serpentent entre les petits étangs à l’ouest de celui de Berre. Sur un parcours vallonné, «ma non troppo» comme diraient les mélomanes, la fougue ne baissera pas malgré les jolis paysages de l’étang du Pourra, du site de St Blaise puis des étangs de Lavalduc et de Citis, juste séparés par le fin tissu bitumé que nous empruntons.

A Istres, cette sortie si bien rodée permet à ceux qui connaissent de nous diriger en main de maître avant de nous laisser glisser, toujours sous de belles pinèdes, sur la rive ouest de l’étang de Berre. Plus présent qu’à Marseille, le vent nous gênera un peu mais deviendra bien vite notre allié, notamment après le repas. Miramas-le-Vieux étale son village pittoresque entre le bleu de l’étang et la neige du Ventoux, que l’on voit plein axe… Enfin, d’aucuns manqueront cette belle image ; levez la tête, camarades, la France est belle !

  

P1030943

P1030946P1030948

 

Nous atteignons St-Chamas bien avant midi. Paulo fait son plein de paella au marché alors que le gros de la troupe va investir un troquet bien sympathique, au bord de l’eau, à cette heure inondé par un chaud soleil. Il y en aura pour tous les goûts, qui sur la terrasse ensoleillée, qui à l’intérieur, le dos bien chauffé par notre astre de prédilection, qui à l’assiette, qui au sandwich. Seule à travailler, notre gentille «tenancière» aura bien du mal à étancher cette marée bleu et blanc mais elle appellera du renfort. Ceci dit, un laps de temps conséquent s’écoulera obligatoirement et, bien sûr, tout le monde ne sera pas servi en même temps… Et le groupe de se scinder en plusieurs morceaux dont certains ne se reverront plus : chez nous, pas besoin de vent pour avoir des bordures !

Enfin, à bloc avec Éole derrière nous, nous verrons défiler la rive nord de l’étang puis la belle route de Roquefavour avant de rentrer par Calas puis Cabriès, tout au moins pour le groupe avec lequel ma randonneuse a roulé. Après le regroupement de la Malle je ne verrai plus dégun mais j’en ai l’habitude. En conclusion : une très belle journée, une magnifique randonnée, idéale, malgré quelques bosses, pour démarrer les parcours «au long cours» mais j’aurais préférer musarder davantage au fil de l’eau !

 

Le souffleur de Berre

 

Autour de l'Etang de Berre

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article

commentaires

Denis 18/02/2013 18:31


Il n'y a rien à ajouter à ce magnifique, comme à son habitude, commentaire de notre ami Jipi. Il a pris le temps de lever la tête de son guidon pour admirer le paysage, ce que certains n'ont s'en
doute pas fait et peut être ils ne savent même pas où ils ont mis les roues. La pause déjeuner a dispersé le groupe mais comme tous n'avaient pas  le même point de chute c'est sans
importance, bien au contraire en petits groupes moins de danger sur nos routes. Une très agréable journée avec un beau temps revenu. Pour longtemps?

Anne 17/02/2013 21:33


Bravo Jean-Pierre, super article.


Le fait est qu'il y a eu un gros contraste entre le rythme du repas et celui de la randonnée !

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map