Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 12:26

C’est lors de l’assemblée générale que sur proposition de notre président il fût décidé d’aller pédaler dans le département du Gers. Est ce pour la beauté des paysages ou pour le foie gras, les magrets de canard ou l’armagnac ? Peut être pour tout cela. Au fil des réunions le quota des participants se limita à neuf pédaleurs et quelques accompagnatrices.

Pour rouler au minimum quatre jours nous partons le jour de la Victoire à 6h00 car pas moins de 500 kms nous séparent de la méditerranée à Beaumont de Lomagne (82) capitale de l’ail blanc, ville que Thierry et son épouse Sylvie ont choisie comme lieu de résidence, à deux encablures du Gers. 5h30 plus tard en compagnie de Béatrice, Samy et Jean Y nous arrivons à bon port où Gérard, Jacques S, Thierry et leurs compagnes ont pris possession de leurs chambres. Nous en faisons de même. L’hôtel le Commerce et sa charmante patronne sont des plus sympathiques au premier abord. Aucune surprise également lors de nos succulents dîners servis lors de notre séjour de 4 jours. Manquent à l’appel Nadine et Jacques qui nous rejoindront en fin de journée.

P10408391er jour : Pour se mettre en jambes après ce long voyage nous choisissons un parcours de 82 kms copié sur Openrunner. Mais avant de se lancer sous un ciel couvert pour ce périple il faut mettre un peu de carburant dans le moteur. Certains s’arrêtent à la première boulangerie, Jean se rend un peu plus loin où face aux halles monumentales classées aux monuments historiques le café du Parc des Princes nous attend, pays du rugby oblige. Avec Jean nous prenons un sandwich au jambon de pays et un très bon demi suivi du café en compagnie de toute l’équipe rouleurs et accompagnateurs. Maintenant nous pouvons nous lancer. Nous sortons de la ville par un faux plat montant, une petite idée de ce qui nous attend tout au long de notre séjour. Sur une route des plus tranquilles nous cheminons entre d’immenses champs plantés d’aulx, de blés, de poireaux, de soja. Nous sommes en Lomagne, terres agricoles. Si vous aimez le vert en cette période de l’année vous serez gâtés. Comparable au Lot, Tarn et Garonne le Gers nous présente de nombreuses fermes et bastides en pierre de taille et de nombreux promontoires sont coiffés d’un château. Les églises me paraissent fort imposantes par rapport aux villages traversés. Le ciel plombé, l’atmosphère lourde ne peut que nous amener la pluie. Après la première crevaison de Thierry réparée sous un auvent quelques gouttes nous accompagnent. Plus loin notre président remet le couvert. Une petite pluie fine sans trop d’incidence nous fait revêtir les imperméables. Une troisième crevaison du même auteur nous oblige a une réparation plus sérieuse. Enfin nous trouvons le bout de verre non trouvé lors de nos deux premières recherches, certainement ramené d’ailleurs car nous n’avons pas rencontré lors de notre périple une seule canette brisée. D’ailleurs ces trois crevaisons seront les seules. Le département du Gers est très vallonné, des bosses courtes mais parfois allant jusqu’à 10%, autant de descentes. Des parcours usants, il faut savoir jouer du dérailleur à moins d’avoir de bonnes cuisses et passer en force. La pluie nous retrouve à Lavit où la fête bat son plein. Nous finirons ce premier jour sous la pluie mais assez faible car P1040732nos pieds ne seront pas trempés. Voilà notre échauffement s’est bien passé et savons ce qui nous attend pour les prochains jours. Nous verrons les circuits à la baisse.

1ere étape : 83 kms 3h53’ 21,4 km/h 1236 D+ T° Moyenne : 23°4 Openrunner N° :2456288

Beaumont-Gaudonville-St Clar-Bouzon-Beaulieu-Castet Arrouy – Miradoux-FlamarensMansonvilleLavit- Beaumont

 

2eme Jour : Nous plongeons vers le sud.

Le peloton du premier jour s’est enrichi de deux unités avec l’arrivée de Nadine et Jacques. Comme nous ne pouvons effectuer les parcours proposés par « Openrunner » les cartes routières sont de sortie et ils ne seront pas trop de deux Thierry et Jacques aidés par le GPS de Jacques S. pour trouver les bonnes routes car elles sont très nombreuses mais agréables et pittoresques. Routes de campagne bien goudronnées, peu fréquentées, sinon des conducteurs courtois et paisibles. En tout et pour tout un seul véhicule immatriculé en Suisse se montrera désagréable en nous dépassant à vive allure. Par monts et par vaux, de fortes pentes nous font passer le plus petit plateau. La température est frisquette, les coupes vent de sortie ainsi que les manchettes, certains sont même en long. A Maubec ancienne cité fortifiée aux ruelles pittoresques nous poserons pour les traditionnelles photos de groupe. Nous filerons vers Sarrant, Touget, Escorneboeuf pour filer vers Gimont capitale du foie gras avec ses halles au gras. Nous passons Aurimont pour quelques kilomètres plus loin rejoindre Samatan où nous faisons notre pause méridienne ; sans concertation les premiers arrivés rentrent à la boulangerie, d’autres filent vers le village et le petit Casino. Et nous ne sommes que 9. Peut être ont ils peur de ce jour férié et des fermetures. Nous déjeunerons sur un banc au soleil avec de la très bonne charcuterie, du fromage des fruits et du Madiran. Au café nous choisissons la route du retour. Cazaux, Castillon, Roquelaure, Cologne. Je ne sais plus où la pluie a fait son apparition mais il a fallu cette fois rentrer à Beaumont sous de fortes averses mais une eau pas trop froide. Rien de sec à l’arrivée mais une bonne journée tout de même.

2éme étape : 120 kms 5h55’ 20,2 km/h 1250D+ T° Moyenne : 18°5 Openrunner : N°2201202

Beaumont-Sarrant-Touget-Escorneboeuf-Gimont-Samatan-Cazaux savès- Castillon-Roquelaure-Cologne-Brignemont-Le Causé-Goas-Beaumont

 

3èmeJour : Circuits des Vallons et Gimone

Halles de Beaumont de LomagneNous avons récupéré des circuits vélo proposés par le syndicat d’initiative et en jumelant deux circuits nous allons pouvoir faire notre parcours du jour. Le circuit des vallons ne nous décevra pas. Un vrai toboggan mais nous commençons à être habitués. A de nombreux carrefours les préposés aux cartes seront de service et nous n’emprunterons que de toutes petites routes entre champs de blé, betteraves, petits pois, semis de maïs, plantations de melon et également des plantations de noisetiers. La Lomagne est constituée de doux vallonnements entourés par les coteaux gascons et la vallée de la Garonne. Un patrimoine varié avec de petits villages pittoresques, bastides, châteaux, églises et chapelles, pigeonniers, maisons anciennes et hôtels particuliers. C’est un pays essentiellement agricole où pousse l’ail blanc mais également une polyculture. Notre circuit passe au musée du miel avec la plus grande ruche au monde à Gramont ainsi que son château dominant la vallée de l’Arrats. Nous avons décidé de déjeuner « couteau-fourchette » et c’est Mansonville que nous faisons notre halte. Un restaurant très accueillant pour un prix modique au soleil et en terrasse. Le plat  « Daube-pâtes » demandant plutôt une sieste qu’une bonne partie de manivelles, mettra un certain temps pour être digérée, mais cette daube était succulente ainsi que le vin de St Sardos pour l’accompagner. Au retour nous retrouvons des routes empruntées le premier jour et des ascensions à l’identique mais paraissant plus difficiles, fatigue oblige. S’il fait frais nous n’avons pas de pluie. Nous rentrons assez tôt à l’hôtel pensant pouvoir visiter l’église de Beaumont mais la fermeture se fait à 16h. Nous visiterons la vieille ville en attendant de prendre une boisson face aux halles du XVe à l’imposante charpente en chêne.

3éme étape : 90 kms 4h23’ 19,5 km/h 1017 D+ T° Moy : 17°4 Openrunner :N°136581

Beaumont-Auterive-Gimat-Cumont-Montgaillard-Marsac-Gramont-Mansonville-St Jean du Buzet-Castera-Lavit-Larrazet-Belbese-Manas-Bordevieille –Beaumont

 

4éme Jour : Direction Auch et sa cathédrale

Auch-Nous ne pouvions quitter le Gers sans aller visiter sa préfecture, Auch. Comme tous les jours nous partons à 8h30 (pas précises) sous la conduite de Jacques et Thierry qui ont prévu le parcours en essayant d’éviter les grands axes. Il ne fait pas bien chaud et nous avons un petit vent de face ce que nous n’avons pas eu les autres jours. Vaut il mieux le vent ou la pluie ? Ni l’un ni l’autre me direz vous. Alors faites de l’home-trainer. Toujours les mêmes paysages et mêmes vallons mais une couleur si reposante et également quelques petits bois que nous traversons avec l’espoir de rencontrer quelques bêtes sauvages. Pour ma part je n’en verrai pas mais Nadine et Béatrice auraient aperçu une biche. En passant par Maubec, Solomiac, Mauvezin où à notre retour nous ferons une halte au cimetière pour saluer Roger Couderc « Allez les Petits », halte suggérée par notre ami Max. St Antonin, Augnax, Nougaroulet et ensuite une grande voie pou rentrer dans Auch dominée par son imposante cathédrale. Nous y ferons halte et la visiterons avant d’aller déjeuner à l’Irish Pub, ça ne s’invente pas pour y déguster un bon confit de canard avec frites cuites à la graisse d’oie bien digestes. Quelques kilomètres encore sur la grande voie avant de retrouver la quiétude des petites routes. Nougaroulet, St Sauvy, Mauvezin, Sarrant, Maubec et détour par Fadouas et sa basilique et pour finir une pente à 13% pour rejoindre Beaumont. Dans les prés si nous avons vu quelques bovidés c’est plutôt des chevaux qui paissent car Beaumont est depuis le XIXe un lieu d’élevage de trotteurs français et nous avons plusieurs fois longé son hippodrome où pas moins de 15 réunions annuelles s’y déroulent. Egalement à Beaumont un plan d’eau que j’irai visiter cause erreur d’aiguillage après une conversation avec un habitant de Beaumont.

4éme étape : 111 kms 5h28’ 20,4 km/h 1336D+ T° Moy : 17°4 Openrunner : N°2386925

Beaumont-Auterive-Maubec-Solomiac-Mauvezin-Augnax-Nougaroulet-Auch-retour à Nougaroulet- Ansan-St Sauvy-Mauvezin-Solomiac-Maubec-Faudous-Beaumont

Pour les menus de l’hôtel nous avons eu droit dans l’ordre et pas dans le détail à du lapin farci, cassoulet, saumon et magret de canard. En entrée des salades et pour dessert des gâteaux et glaces avec vin en pichet de St Sardos, terroir du pays gascon.

Participants : Jacques et Nadine, Béatrice, Jacques S, Thierry, Gérard, Jean Y, Samy, Denis

Accompagnants : Sylvie et Eva, Monique et Marie Jeanne.

Ce séjour fut des plus agréables même si la météo comme un peu partout en France n’a pas été au top. Pays du foie gras, des confits de canard, de l’armagnac, évidemment si vous êtes végétariens… vous ferez bonne chaire. Les gens sont charmants et accueillants. L’hôtel du Commerce est à conseiller à tous ceux qui veulent faire une halte à Beaumont de Lomagne. Si vous devez y pédaler pensez à des braquets de haute montagne même si les ascensions sont bien plus courtes. Mais attention c’est casse pattes.

Le groupe est resté bien uni et nous n’avons eu aucun pépin sauf les trois crevaisons de Thierry, certainement importées de Marseille.

Alors à vos cartes routières ou Openrunner pour voir où vos collègues ont posé leurs roues. J’espère que mon récit sera accompagné des nombreuses photos ou vidéos prises par Jacques S. et Thierry.

 


Les photos de Thierry

 

Les photos de Jacques S.

 

La vidéo de Thierry

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

Thierry 22/05/2013 15:27


Cela ne s'invente pas, le deuxieme jour c'est a partir de Cologne que nous avons trouvé de l'eau.

Thierry 22/05/2013 15:18


Merci a toi Denis pour ce bel article,C'est une jolie publicité que tu fais au Gers en general et a "l'hotel le commerce" en particulier.Il serait judicieux de corriger le nom pour leur rendre un
meilleur hommage et remerciement. 

Baron Max 22/05/2013 13:33


Merci Denis pour cette fidèle description de mon Gers natal.J'ai bien retouvé mes premières sensations cyclistes mais on tournait seulement autour de la halle de l'Isle-Jourdain où j'ai fait ma
maternelle et mon cp avant de retrouver mes parents à Toulouse,la guerre étant finie.Vous avez évité cette bourgade et c'est dommage car une route en descente le long de la Save vous aurait
ramenés à Beaumont en roue libre si j'ose dire(on en enroulant)et vous auriez pu tester votre témérité dans les virages très relevés du vélodrome où j'ai admiré mes idoles de
jeunesse(Vietto,Bartali,Apo Lazaridès, Darrigade, Bobet,etc..).J'ai revu avec émotion la halle de Cologne où sont enterrés mon père,ma mère et mon grand-père.Merci encore d'avoir écrit ces lignes
que j'ai lues avec émotion.Bravo à tous les participants et dommage pour le temps.Max.

jipi 21/05/2013 14:19


Merci Denis pour cette belle ouvrage... Oui le gers est vallonné, difficile : j'ai goûté l'an dernier les rampes successives entre un creux et un château d'eau, goûté aussi au foie gras, magrets
et autres spécialités du cru ; vous avez donc fait un beau voyage.


Pour le Triangle, il serait effectivement intéressant de connaître la vérité : à vos claviers, camarades !

Anne 21/05/2013 13:48


Merci Denis de nous faire vivre par procuration cette belle randonnée, devant notre ordinateur.


Pendant ce temps, nous sommes quelques-uns à avoir tracé un moyen triangle de plus de 175 km.
Pourquoi plus de 175 km ? Je ne doute pas que mes quatre co-équipiers sauront faire usage du bouton
« commentaires » pour tout vous raconter, par exemple qui de nous cinq sont ceux qui se sont trompés de route, qui de nous cinq est celle qui a suivi le bon itinéraire. Je n’en doute
pas. Enfin, s’ils lisent le blog…

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map