Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 18:40

        Si comme dans l’hostellerie ou la restauration nous devions attribuer des étoiles il faudrait en donner cinq à cette randonnée à la journée en mettant hors compétition le GM* et les SI/SE*.

      Pour mériter ce cinq * il faut se lever tôt, parcourir quelques kilomètres en voiture pour pouvoir parcourir les 140 kms ou plus du parcours, mais surtout prévoir les arrêts obligatoires pour pouvoir admirer la beauté et la somptuosité des paysages offerts. Vous en prenez plein les mirettes ; mais voilà il y a également la météo qui peut dissuader certains de se présenter au départ. C’est chaque année à quelques unités près le même nombre de participants avec un renouvellement des personnes qui composent le peloton. Cette année ce sont huit cyclo-randonneurs qui pointent leur nez à Montagnac . Les météorologues nous annoncent des orages pour l’après midi et nous décidons de prendre le départ de Moustiers . Selon l’évolution du temps puisque le kilométrage est plus faible nous envisagerons de rentrer par la route des crêtes pour atteindre les 140 kms prévus. Nos premiers tours de roue après le petit déjeuner pris à Moustiers se font vers 8h30 en pente douce par une température entre 17° et 18° en direction d’Aiguines la porte des gorges du Verdon. Quelques kilomètres de montée pour réchauffer nos muscles et ouvrir vestes et coupe vent. Le revêtement de la route est parfait, pas de voiture, et vous en prenez plein les narines avec les genets en fleur, les chênes verts, la bruyère. A son rythme chacun attaque le col d’Illoire et de Vaumale sans oublier en roulant à l’anglaise, à gauche, de jeter un œil sur les eaux vertes du Verdon, ses immenses falaises, le sentier Martel tout au fond pour les randonneurs pédestres. Arrêt photo obligatoire à la corniche sublime et après les tunnels du Fayet nous plongeons vers le pont de l’Artuby, lieu où s’effectuent des sauts à l’élastique. Nous profitons d’un aimable Isérois pour immortaliser notre passage par une photo avec l’équipe au complet. Une bonne grimpette s’offre à nous pour arriver aux balcons de la Mescla. Le soleil joue avec les nuages encore peu nombreux. Il fait très bon et les manches longues sont rangées au fond du sac. Nous ne changeons pas nos habitudes et décidons de nous restaurer à Trigance (83) après seulement une cinquantaine de kilomètres mais 1255m de dénivelée tout de même. La restauratrice nous propose une assiette composée dont le nom m’échappe, avec salades, charcuteries, fromage et melon en dessert. Très copieux le tout arrosé avec une bière bavaroise. Service un peu long qui permettra aux nuages d’envahir le ciel et s’accrocher aux cimes dans la direction où nous devons aller. Et si les prévisions météo s’avéraient exactes?

        P1010140P1010141P1010142

P1010143P1010144P1010145P1010146

P1010147P1010150P1010149

 

        Nous filons vers Pont de Soleils, soleil de plus en plus absent mais température agréable affichant plus de 20° et ciel de plus en plus sombre sur notre gauche ne laissant présager rien de bon ; nous grimpons le long de magnifiques gorges vers le point sublime où quelques gouttes de pluie nous accueillent. Les vendeurs de cartes postales et de bibelots rangent leurs étals et ne sont pas optimistes. La pluie arrive. Il faut sortir les impers du sac et à l’abri d’un bosquet se préparer pour rouler sous la pluie. Les Aubagne-Obi doivent sourire. Au carrefour de la route des crêtes nous nous concertons mais vu l’état du ciel nous abdiquons. Bonne décision car à l’entrée de La Palud/Verdon c’est l’orage qui nous surprend ; tonnerre et forte pluie qui transforme la rue en torrent. L’auvent d’une épicerie nous protège de ce déluge. Nous attendons l’accalmie pour repartir et retrouvons ceux qui étaient un peu plus avancés. Nous grimpons le col d’Ayens mais rebelote la pluie redouble de violence et nous sommes contraints de nous réfugier sous un abri bus. Avant cela nous avions déjà fait une halte derrière une haie. Et dire que nous sommes informés que nous souffrons de sècheresse en France. La pluie ne tombe pas au bon endroit surtout ce samedi. Il nous reste une quinzaine de kilomètres à faire pour rejoindre Moustiers.  En vue du lac de Sainte Croix nous faisons une photo pour se souvenir de ces moments pluvieux, nous abordons les descentes avec prudence car la route est gorgée d’eau, les ruisseaux débordent et l’eau en cascades dévale les falaises. Le ciel se découvre, un peu de ciel bleu, la route est maintenant sèche, pas une goutte d’eau dans les ruisseaux. Pour seulement quelques kilomètres sous un gros orage nous sommes bien trempés. Encore une grimpette pour arriver à notre point de départ et pouvoir se changer. Les huit sont bien là, nous avons accompli cette magnifique boucle de 93 kms et 1955m de dénivelé positif sans aucun incident mécanique et sans chute. Une grosse averse nous surprend lorsque nous rangeons nos vélos et nous changeons. Pour clôturer nous allons prendre la traditionnelle BBF .  Pour cette fois la majorité boit un thé pour se réchauffer.   P1010148      Il faut féliciter Michel Gauthier qui après quelques semaines d’arrêt pour douleurs dorsales avait les gicleurs un peu bouchés et a su serrer les dents pour franchir  ce tobogan. Michel Guisset a pu vérifier que son nouveau vélo n’était pas en bois puisqu’il n’a pas gonflé sous la pluie. Claudine a apprécié cette sortie et nous la retrouverons pour une nouvelle édition. René, le « petit nouveau » pour sa deuxième apparition après Notre Dame des Anges n’a pas été déçu mais aurait aimé faire la route des crêtes pour mieux admirer le Verdon, le mauvais temps l’en a privé. Jean-Louis Jouve s’est une nouvelle fois enthousiasmé de rouler dans ce décor magnifique, avec toutes les senteurs de la campagne, le chant des oiseaux et le chant des grillons qui malheureusement nous annonçait l’orage. Louis, notre photographe n’en était pas à sa première édition ainsi que Jean Yega qui a pu exercer ses talents de grimpeur. Quant au commentateur, il fut égal à lui même. Ni bon ni mauvais. A notre président je peux dire que je n’ai vu ni limaces, ni limaçons et encore moins d’escargots et les huit qui ont bien voulu se déplacer garderont de cette sortie un excellent souvenir.

         Pour samedi prochain ils annoncent la canicule. Consultez la météo et pour ceux qui craignent il vous reste à vous inscrire à un concours de contrée ou de poker, c’est tendance, à l’abri des intempéries ou bien faire un sport en salle.

·         GM : Gauthier/Moutin

 

·         SI/SE : Semaine Itinérante. Semaine en Etoile. 

Orage sur le Verdon ?                Les Gorges du Verdon              Total Verdon  

NDLR : D'après les divers mails qui ont circulé, il ressort que :

Huit (je cite) "courageux" ou "costauds" ont effectué 93 km après s'être acheminés en voiture jusqu'à Moustiers où ils sont revenus trempés. "Que du bonheur".

Un vingtaine de (je cite encore) "dégonflés" pour ne pas dire "T..." ont parcouru 100 km avec l'ascension de la Sainte-Baume par Saint-Zakarie et descente par Nans, les autres issues étant fermées. Une belle performance de Jean O et de Pierre, après une absence plus ou moins longue. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

jipi 16/05/2011 21:59



Bravo Denis, pour ta perf et ton article, toujours très vivant malgré l'humidité latente de céans ! Je dois t'affubler d'un nouveau surnom : "Oeil de Lynx"... En effet, tu vois le sentier Martel
en grimpant Illoire alors qu'il est complètement à l'autre bout du canyon, après l'Auberge des Cavaliers !


Plus sérieusement, je peux aller tranquillement m'entraîner pour Albertville sur les petites routes du 04, du Vaucluse, de la Drôme et de l'Ardèche, le blog aura d'excellents fournisseurs, tant
en écriture qu'en clichés !


 


Bonne route à tous !



Anne 16/05/2011 20:32



Rouler sous la pluie fait partie du cyclotourisme et je n'ai vu personne sourire parmi les Aubagne-Obi. Au contraire, on était pleins d'admiration. Merci à Louis pour les photos et à toi
Denis pour l'article.



Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map