Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 19:37

       Le critérium interrégional des ASPTT réunissait il fut un temps les ASPTT du Sud Est allant grosso modo de Béziers à Cannes. Avec la nouvelle découpe des régions cette année le critérium tente de réunir l’Occitanie et la région PACA. Ainsi nous avons pu côtoyer lors de notre séjour à Mèze (34) avec une organisation sans faille de l’ASPTT Montpellier des collègues cyclos de Montauban (82), Albi (81), Avignon (84).

        En 2014 dans ce même lieu étaient jumelés L’Interrégional et le souvenir Luyat (69) non renouvelé cette année mais qui nous avait fait connaître des ASPPT plus lointaines comme Aurillac (15), Lyon et d’autres dont j’oublie les noms. Si nous avions pu réunir cette année là 21 cyclos et 5 accompagnants, en 2017 nous nous sommes déplacés à 12 et 1 accompagnatrice. Cette concentration est l’unique occasion de montrer notre maillot et la vitalité de notre section auprès des autres villes. Ce n’est pas un gros effort qui est demandé surtout qu’il nous est proposé plusieurs options : sur deux jours, un jour-une nuit ou simplement une journée et Mèze n’est qu’à 2 heures de Marseille, pas plus loin que d’aller à Tallard faire le tour de Serre Ponçon. Ceci dit voilà comment s’est déroulé ce séjour.

7 Octobre 2017   Critérium interrégional des ASPTT nouvelle mouture

       Pour ne pas déroger aux habitudes lorsque nous nous rendons au bord de l’étang de Thau il est de coutume pour ceux qui le peuvent de partir le vendredi pour se régaler de moules-frites à Bouzigues le midi avant de faire le tour de ce bel étang en longeant la plage de Sète par une belle piste cyclable, grimper au mont St Clair pour admirer la belle bleue du haut de cette protubérance, passer à Marseillan et rentrer au plus proche de Pinet dont son délicieux Picpoul accompagne notre succulent plat de moules.  

C’est une table de 8 dont 6 pédaleurs qui se régalent en dégustant ces moules, peut-être verrez-vous les photos : Christian-Jacques-Max-Jo–Jean R-Denis - Louis et son épouse Assibi. Mais nous avons eu pour nous tenir compagnie lors de notre tour de l’étang la présence de la tramontane. A Sète deux groupes de 3 se forment : St Clair avec Jack, Jean et moi, l’autre groupe reste au niveau zéro, le bord de mer : Max-Christian-Jo. Et tout ce beau monde se rejoint à Marseillan. Je vous passe les détails mais pour ceux qui ne connaissent pas la montée du Mont St Clair c’est environ 2 km avec un % à deux chiffres jusqu’à 17% et vous ne le verrez pas à la télé car le Midi libre a disparu du paysage cycliste, peut être le Tour Med y reviendra ou le TDF. Mais du sommet de ce mont après avoir longé le cimetière marin où repose Paul Valéry et son musée vous aurez une vue imprenable sur la ville de Sète, son port, ses canaux. La longue plage de Sète (7 km) et son sable fin nous amènent à Marseillan par une piste cyclable. Après c’est au GPS de Jack que nous avons traversé le vignoble languedocien par de toutes petites routes exemptes de toute circulation. Un régal même si parfois le revêtement n’était pas d’un premier choix. Ce petit tour de 62 km et un dénivelé de 375 m avec St Clair est une bonne mise en jambes. Nous y avons rencontré d’autres clubs comme Albi, Gap qui comme nous profitaient de cette journée bien ensoleillée mais un peu ventée. Louis et son épouse ont profité de l’après midi pour visiter Sète, faire un tour de bateau, peut-être visiter les parcs à huîtres. A notre retour notre inusable Edgar est là en provenance d’Espeluche (26), les jeunes un exemple à suivre n’est-ce-pas ? Les golfeurs, Gérard et Michel Gu ne sauraient tarder et René venu remplacer au débotté Nadine retenue à Paris pour accompagner sa maman dans ses derniers moments de vie, tourne un peu dans Mèze à la recherche du club Thalassa. Seul Henri nous fait faux bond alors qu‘il  est en cure à Balaruc ! Au complet ou presque le groupe prend l’apéritif sur le port où la fraicheur est de mise aggravée par un petit vent malgré les rayons du soleil couchant.

             Un excellent repas nous est servi dans une salle où pas moins de 90 convives se retrouvent et nous partageons notre table avec des Avignonais. Un seul bémol, c’est assez bruyant et le samedi ce sera pire.

 

7 Octobre 2017   Critérium interrégional des ASPTT nouvelle mouture

Samedi 7 octobre : Le Critérium

       Trois circuits nous sont proposés et notre section forte de 12 membres a décidé de participer au moyen, 90 km avec 5 participants, Edgar-Max-Christian-Jo-Jean R, les 7 autres sur le 122 km, Jack-Paulo-Gérard-Louis-Michel-René-Denis, avec pause repas pour tous à Montagnac. Les participants du plus long parcours partent en premier accompagnés par des capitaines de route de l’ASPTT Montpellier. Le circuit est bien fléché et il faudrait rouler le nez dans le guidon pour se tromper d’autant plus que nous avons eu droit au road book, une carte routière. Si le vent est presque nul la température est plutôt basse, un petit 10° pour démarrer. Il faudra attendre l’après midi pour ôter le coupe-vent. C’est un gros peloton qui s’élance mais vite tronçonné par la crevaison d’un membre de Carpentras et tout le club met pied à terre. Ensuite notre capitaine est bien trop puissant et nous laissons filer un bon groupe où se trouve Jack, les Gapençais et quelques autres. Sous la conduite d’un flahute qui grimpe toutes les bosses sur la plaque nous traversons le vignoble par de toutes petites routes même si parfois nous devons suivre de plus grands axes sur quelques kilomètres pour retrouver ces petites voies. Les vignes n’ont pas encore revêtu leurs couleurs automnales sauf certains cépages au rouge cardinal mais ne comptez pas y cueillir ne serait-ce qu’un grapillon, les machines sont passées par là. Du plat, des »bosselettes », une pause technique scinde le groupe. Nous repartons sous la conduite d’un autre « lieutenant » qui nous conduira jusqu’au ravitaillement au 45ème Km. Pour y arriver nous avons une côte de 6 km pas trop difficile sauf sur le dernier kilomètre à travers un bois de chênes, en compagnie d’une dame « costaude » d’origine anglaise parlant très bien notre langue qui connaît bien le parcours et nous indique les difficultés, nous traversons un plateau aride, passons devant le Mas de Barral avant une descente  assez technique abordée dans l’autre sens en 2014 pour tomber sur le ravito où il ne manquait rien sauf un peu de vin et dans une région viticole c’est un comble ! (interdit) Mi-parcours avant la pause méridienne et notre accompagnateur se fait un peu de souci car il voit bien que nous n’avançons pas à vive allure et craint que nous n’arrivions trop tard. Nous passons en faux plat montant  de magnifiques gorges, le rassemblement se fait au sommet. Nous avons également de belles descentes sur une grande route avant de retrouver nos axes peu fréquentés. Les principales villes traversées :

 

7 Octobre 2017   Critérium interrégional des ASPTT nouvelle mouture

Loupian-Villeveyrac-Montbazin-Plaissan-Vendémian-Gignac-St Bauzile-Le Pouget. Ensuite nous avons de nombreux coups de « cul » qui vous scotchent au bitume pour atteindre St Pargoire et filer vers Montagnac que nous atteignons à 13h. Horaire tenu, ouf ! Je propose la médaille du mérite à notre meneur pour avoir attendu les 6 boulets marseillais plus un autre cyclo certainement de Montauban. Nous retrouvons nos amis du 90 km dans une salle bondée où il faut montrer patte blanche pour récupérer notre casse-croûte. Les marseillais se rassemblent, les premiers sont au café les autres à l’apéro avec un bon rosé. Le deuxième tronçon est le même pour tous mais nos « 90 » souhaitent rendre visite à notre ami Christian qui repose depuis l’an 2000 au cimetière de Montagnac. Au retour nous apprendrons qu’ils n’ont pu y accéder à cause d’un portail électrique. Le principal était dans le geste et les pensées.

              Jack nous attend pour terminer à 7 les 30 derniers kilomètres. Nous prenons un café sur la place. Avec notre guide « GPS » nous allons à bonne allure traverser le vignoble languedocien. Ayant égaré mon road book je ne me souviens pas des villages traversés mais je me souviens  de Pomerols, Pinet. A bonne allure nous doublons à quelques encablures de Mèze l’imposant peloton d’Albi. A deux bornes avec Gérard nous levons le pied pour sur conseils très pertinents de René évacuer notre acide lactique. En ai-je ?

                Nous pointons à notre arrivée, une belle bouteille de vin récompense nos efforts et la buvette est ouverte. Une BBF pour terminer cette belle journée passée sous un soleil d’automne en très bonne compagnie et très bonne ambiance. Douche dans notre somptueux logement, une balade sur le port avant les différentes allocutions et les remises de récompenses. Notre ASPTT se voit récompensée par une très belle coupe (photo)  pour avoir parcouru  102,96 km en moyenne par participant.

                    Après les remises de différentes coupes nous passons à la baruscade (moules grillées) en apéritif bien arrosées au vin blanc et nous rejoindrons le restaurant toujours aussi bruyant et les chansons occitanes qui ont animé l’apéro se poursuivront lors du repas. Ensuite de nombreuses animations, danses, chants animeront la soirée. Avec René nous sommes à la table de sympathiques Montalbanais mais il faut élever la voix pour se comprendre si fort que le lendemain comme Patrick B j’aurai la voix cassée. Jo et Paulo étaient avec d’autres clubs et je retiens que Jo parle autant que moi si ce n’est plus car je l’avais en point de mire.

                  Je ne sais pas si vous prendrez le temps de lire ce compte rendu mais si vous le pouvez venez en 2018 à Bedoin (84) vous ne serez pas déçus, le tour du Ventoux est au programme.

7 Octobre 2017   Critérium interrégional des ASPTT nouvelle mouture

Le vendredi :  62 km      377 D+     3h30’   17.7 km/h

Le critérium : 126 km   1375 D+   5h40’    22.2 km/h

 

Participants :Sirjean-Revertegat-Baron-Martinez Ch-Gallinari-Motte-Berthomieu-Pech-Grassi-Guisset-Martinez J-Rimini

 

Accompagnatrice : Mme Gallinari

 

Les photos de Jean

 

Critérium interrégional à Mèze

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

Marc 13/10/2017 08:41

Une très jolie balade dans un coin que je connais puisque je n'y habite pas très loin. J'ai même de la famille à MÈZE. Le Mt SAINT CLAIR, je ne l'ai monté qu'en voiture, il va falloir que j'y aille à vélo avant que je ne puisse plus le faire. Beau résumé d'un week-end bien rempli. Vous voyez du pays comme on disait ! Bravo !!!

Jack 12/10/2017 19:18

Bravo Denis pour ton résumé quasi exhaustif. Ta discrétion légendaire t'a retenu de faire état du court entracte de travestis dans lequel je n'ai pu me défiler. Mais c'était réservé aux participants.
Et si je ne m'abuse, les moules ouvertes sur la braise s'appelent une brasoucade et non une baruscade.
A bientôt pour de nouvelles balades dès notre retour.
J

Jipi 16/10/2017 07:34

Brasoucade ou baruscade peuvent être toutes deux synonymes d'embuscade si elles sont sont trop arrosées !

Denis ( ASPTT MRS) 13/10/2017 18:53

C'est la deuxième fois en 3 ans que nous nous rendons à Mèze pour le critérium organisé par ASPTT Montpellier, une organisation au top et se déroulant sur deux jours ça permet de rouler un peu plus et visiter la région. Si Dieu veut à l'an prochain au pied du Ventoux.

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map