Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 18:59

Je ne vais pas vous conter par le détail le circuit du tour des Monges, reportez vous à d’autres éditions où notre ami JIPI considère cette randonnée comme la plus « sauvage ». Et oui nous empruntons de toutes petites routes où la circulation automobile est presque nulle.

 D’autres millésimes ont connu plus de succès avec des participations allant jusqu’à 14 cyclos (2011-2012), 11 en 2014 et je n’ai plus toutes les stats car mon ordi a rendu l’âme. Et puis nous avons dans notre section des internautes-météorologues qui vous annoncent une semaine avant qu’il pleuvra le samedi 20 Août. Vous connaissez la suite ils préfèrent rester près du domicile pour se mettre vite au sec au cas où…

Notre conteur

Notre conteur

A 7h30 nous sommes trois sur la place de Volonne. C’est mieux que personne me direz-vous. Le temps de prendre un petit café voici un texto annonçant la venue de Patrick P légèrement en retard. Pas vu sur un vélo depuis plus de six mois et il vient pour un 150 km ? D’accord le bougre est costaud mais de là à s’engager sur un tel parcours avec 3 cols je m’interroge. Mais s’il ne fait pas du vélo il pratique d’autres sports. Donc sont présents, René, JMarc, Patrick et votre conteur Denis.

Nous embrayons à 8h15 direction Sisteron et sa citadelle pour ensuite nous diriger sur de toutes petites voies en direction du col des Sagnes dit col des tourniquets. Pour PP c’est une première et il trouve le site magnifique. Ciel un peu bâché et déjà quelques gouttes insignifiantes. Les météorologues ont-ils prié pour qu’on s’arrose ? Nous prenons une photo au sommet pour justifier notre passage. Nous laissons Turrier sur notre gauche en direction de Selonnet par le col des Garcinets qui par ce versant est assez facile mais la route  légèrement dégradée et comme notre vitesse n’est pas excessive nous pouvons éviter les trous. Il n’en est pas de même dans la descente où les nombreux trous nous font slalomer à vitesse réduite. PP souffre un peu, si c’est bon sur les parties planes, les bosses lui font tirer la langue mais il s’accroche, JMarc revenant de blessure est facile, René toujours égal à lui-même et pour moi ça roule. Nous atteignons Selonnet pour la pause repas qui se prendra au restaurant habituel, enfin pour ceux qui ont déjà parcouru ce massif.

 

Mais qui a pris cette photo ?

Mais qui a pris cette photo ?

Accueil toujours aussi sympa et comme nous sommes si peu nombreux le repas sera rapide ce qui aurait plu à jipi et GG. Maintenant sur la digestion il faut grimper le fameux col du Fanget au départ de Seyne les Alpes. D’accord mais ce n’est pas le Galibier (le vrai) ou l’Iseran ou le Ventoux. 5 ou 6 bornes avec quelques passages délicats. Notre Patrick le gravira en souffrant légèrement par manque d’entrainement mais il verra le panneau sans mettre pied à terre. Enfin je n’étais pas à ses côtés mais je lui fais confiance. Nous aurions pu nous arrêter à Auzet  (on n’a pas osé) pour prendre une mousse car la fête votive battait son plein, nous filons par la clue de Verdaches et en attaquant les belles gorges de Barles ou clue de Barles nous sommes surpris par une grosse averse et à l’abri de quelques arbres nous sommes obligés de revêtir nos imperméables. Une quinzaine de minutes pour bien se tremper le fessier car nous n’avons pas de randonneuse équipée de garde-boue, ainsi que les pieds car nous descendons à bonne allure.

Nous atteignons Digne pour retrouver un peu de charroi et tergiverser pour trouver la bonne direction. Les anciens n’étant pas là pour nous aiguiller c’est par la nationale que nous nous dirigeons vers Malijai ce qui gâte légèrement cette belle randonnée. A 17h nous pointons notre nez à Volonne où nous attendent Jack et Nadine. Nous nous changeons aux voitures et comme toute belle sortie nous finissons la journée par une très bonne BBF bien méritée.

LE WE va se poursuivre sur invitation de René du côté de Crevoux pour deux journées supplémentaires qui nous verront gravir le col de Vars le dimanche et Les Orres le lundi. Dommage pour ceux qui n’ont pu honorer cette invitation.

 

Donc Les Monges : 142 km   1760 D+   20.7 km/h   6h51’

Le club des  4 : René-JMarc-Patrick P- Denis

Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde
Toutes les photos de tout le monde

Toutes les photos de tout le monde

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

Marc de LUC/ORBIEU 26/08/2016 10:37

Encore une sacrée "balade musclée" ! Malgré les difficultés, ça donne envie d'aller souffrir dans le coin. Ah ! les affres de la météo, ce n'est pas une science exacte et dans les parties où il y a de l'altitude, ça change souvent ! Bravo aux participants !!!

Jipi 24/08/2016 21:04

Bravo Denis, beau récit. bravo à tous les 4. pour Patrick, je crois que c'est une habitude de le voir surgir d'une longue absence pour faire une sortie costaud ! En ce qui me concerne, le fait de savoir que vous avez pris l'averse dans les Cues de Barles, au ras de l'eau, me donne entièrement satisfaction d'avoir joué la carte de la sagesse... à bienetôt pour une belle rando !

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map