Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 11:30

Cette question nous a occupé un bon petit moment… au fait, de quoi parle-t-on ? Du fameux Triangle, pas celui des Bermudes mais du Provençal, cher à l’ami Flecher, que je salue ici. Sa version longue, bien qu’allégée par rapport à l’originale, n’étant pas cette année au programme, c’est donc le «moyen» que l’on trouve inscrit sur notre calendrier, à la date du samedi 10 juin. De là naîtra le débat du jour car, sur nos parcours, l’on trouvera «mini triangle» avec une «mensuration» déjà fort honorable de 172 kms à compter du centre-ville alors que d’aucuns ont également nommé «moyen» la formule raccourcie du Triangle

rovençal au départ de Cadolive (190 kms, je crois)… Que dire de la sortie effectuée par Gérard qui nous a servi un mini triangle… au départ de Cadolive ? Un «moyen mini» ? Sûrement !

Mini ou moyen ?

Peu de monde à Bougainville, en ce samedi 10 juin ; on commence à en avoir l’habitude. Pas de vent et agréable fraîcheur matinale, nous devrons en profiter… à l’allure où roulent certains, j’en doute fort mais, pour moi, c’est réveil musculaire, en douceur ! 17 maillots bleu et blanc sur la terrasse de notre QG, selon notre «référent» qui nous offre une nouvelle fois le café pour fêter son arrivée chez les septuagénaires… Peloton encore bien étoffé jusqu’à Eguilles, véritable «gare de triage» - aiguillages ! – de la gent pédalante. Après les derniers décrochages, nous nous retrouverons à six pour boucler le tour du jour… Lors de la dernière édition, en 2014, nous étions sept. Il est bien dommage que cette belle randonnée ne recueille que peu d’adeptes. Après le beau plateau de Puyricard, que l’on traverse sur des routes finalement peu fréquentées, la fraîche descente sous les pins vers St Canadet ne se pratique quasiment jamais et c’est bien dommage…

A Pertuis, Gérard nous donnera l’idée d’occulter complètement la longue zone industrielle et commerciale, entravée de nombreux ronds-points et très fréquentée. Nous nous raterons un peu mais, finalement, trouverons la petite route menant à Ansouis et qui débute une bucolique traversée de la magnifique campagne au pied du Grand Luberon, puissante et longue muraille boisée qui ferme le nord. Pinèdes, bois de chênes, oliviers, vignes, champs rougis aux coquelicots ou jaunis au colza, tendre couleur des blés et autres céréales… Je ne vous parlerai pas des bosses, c’est tellement beau que l’on ne les sent pas ! Et les villages ? Tous ravissants et qui sentent bon la Provence. Nous y passons assez souvent mais c’est tellement du bonheur de les revoir que nous ne nous en lassons jamais.

Mini ou moyen ?

Pour une fois, nous daignons nous arrêter pour jeter un œil à l’Etang de la Bonde qui étale ses eaux bleu-vert sur les communes de Cabrières et La Motte d’Aygues. Nous y rencontrerons un sympathique retraité qui a travaillé 32 ans à la Mairie de Marseille. Il se sent mieux ici ! La chaleur monte, nous aussi ! Une belle descente à travers les genêts et voici le village perché de Grambois, où nous déjeunâmes en 2014. Après une courte montée, bien ombragée, nous nous trouverons très à l’aise sur l’une des deux places de ce beau village qui respire à pleines narines tant il domine le val. Quelle vue ! C’est splendide ! À l’ombre sous la tonnelle, le pique- nique sera un moment très agréable à partager dans une très bonne ambiance. Sur la route ou à table, un bon groupe !

C’est pas tout ça, mais nous ne sommes pas du quartier ! Et ça repart, cette fois dans la côte, sévère, deux chevrons chez Michelin, excusez du peu, et dans la chaleur, torride sous de grands découverts, peu d’ombre lorsque nous approchons du zénith, c’est comme ça ! Il n’empêche, ça sent le sauvage à l’état pur, quasiment pas de voitures et des escarpements rocheux, une route comme on les aime et que le Mini Triangle peut revendiquer car aucune autre de nos grandes sorties ne l’emprunte.

Après une courte halte fraîcheur sous un arbre, à Mirabeau, autre joli village perché et surveillé par son château, quelques petits kilomètres sur la RN 96, la traversée du Pont Mirabeau où l’on ressentira un fort vent thermique qui remonte les vallées l’après-midi, nous remontons la Durance sur sa rive gauche, Éole bien calé dans notre dos. Passé la fraîche St-Paul-les-Durance, nous allons encore nous régaler sur une route pittoresque, bucolique, campagnarde, encore une fois spécifique au mini triangle. Un régal, ce parcours, je vous dis ! A Rians, nos soifs s’étancheront à la fontaine d’un village dans lequel nous ne rentrons que trop rarement… Comme quoi la chaleur a aussi du bon !

Jipi, Anne, Denis, Paulo, Joël, Gérard

Jipi, Anne, Denis, Paulo, Joël, Gérard

Ensuite c’est le retour classique connu, chasse aux fontaines en supplément ! Agréable pause rafraîchissement sur la terrasse ombragée de notre QG de Trets puis, fait notoire, tout le monde rentrera par la même route, celle du Terme en l’occurrence… à part Gérard, que nous laisserons à quelques encablures de Cadolive où il avait savamment garé son auto !

Donc, une très belle journée malgré la chaleur et un parcours magnifique qui mériterait une fréquentation plus importante ainsi que de figurer plus souvent au calendrier.

Mes chiffres : 179 kms, 20,7 km/h de moyenne, 8 h 37 de selle et un dénivelé d’environ 1 800 mètres selon Gérard.

 

Les photos

 

Tout est relatif

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jipi
commenter cet article

commentaires

Nadine 12/06/2017 13:25

Jean Pierre,
Pour reprendre tes mots :
'nous ne nous en lassons jamais" ...des féminines dans le groupe, samedi une seule et souvent , c'est Anne.
'une courte halte fraîcheur "...la BBF naturellement !
"ça sent le sauvage à l'état pur "....le cuissard apres 175kms parcourus

jipi 12/06/2017 15:20

Nadine, je re - reprends mes mots :
"nous ne nous en lassons jamais"... de ton humour ! encore merci, bravo, bises et à ce soir... entre deux saucisses (je parle de la viande, bien sûr ) !

Anne 12/06/2017 07:56

Oui, un parcours et une équipe très agréables. Contente d'avoir pu faire tant de chemin ce printemps, avant la canicule.

Denis 11/06/2017 12:16

Très bon reportage de notre fidèle narrateur abondé de très belles photos de notre infatigable Anne.
Il y avait très longtemps que je n'avais parcouru ces routes mais c'est un parcours en tout point magnifique. Nous avons eu un peu chaud et nous avons fait la chasse à la cannette et faute de cannette aux fontaines fraiches. A regretter seulement la faible participation. Et les sorties à le journée continuent, alors osez, lancez vous, vous ne le regretterez pas.

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map