Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 18:07

OK les gars je vous entends d’ici, mais ils sont fadas d’aller rouler avec ce temps même sur la côte bleue ! Et pourtant nous sommes dix au point de rendez vous, Bougainville. Je savais bien que je trouverais plus « fada » que moi comme l’avait dit Daniel lors d’un départ pour le tour de l’ETG. (Etang de Berre).

Le vent s’est calmé dans la nuit, il souffle un peu moins fort que la veille mais il est présent. La température pas encore polaire est basse mais bien emmitouflé de la tête aux pieds ça devrait le faire. Le soleil se lève à peine quand je pointe mon nez sur la place Bougainville. Neuf de mes collègues de randonnée sont déjà là, des plus éloignés comme Anne, Joël, Patrick, Daniel, Henri ou bien des plus proches comme Paulo, Louis et moi. Le tandem est aussi présent ce qui fait avec Nadine 50% de notre effectif féminin. Cette fois-ci le doyen est Henri qui nous tiendra compagnie jusqu’à la montée du Rove.

Notre président Paulo et Daniel donnent le top départ, nous sommes motivés pour aller affronter le mistral dans la montée de l’Estaque vers Le Rove, Nous suivons les quais des bassins du radoub vers Cap Pinède en évitant les trous, nous filons vers l’Estaque sans être perturbés par le vent ni le froid, bien moins qu’une semaine auparavant quand nous passâmes à Vaufrèges par une température négative. Le peloton se reforme au pied de la bosse tous dans la roue du tandem ou presque car les plus impétueux sont à l’avant dont Anne qui se fait la grimpée en solo au lieu de rester bien au chaud, façon de parler. J’étais pessimiste mais le vent ne contrarie en rien notre ascension. Henri nous quitte et au sommet nous décidons de prendre le traditionnel café à Carry sur la terrasse ensoleillée du bar face au port. Erreur nous avons roulé trop fort le soleil n’est pas encore là, ce sera donc à l’intérieur.

 

Du Froid, du vent fort, ils roulent….

Nous continuons jusqu’à Sausset, la mer n’est plus tout à fait bleue mais blanche d’écume et les courageux surfeurs s’éclatent. Brrrr j’ai froid pour eux. Pour jouir pleinement de la côte « BLEUE » nous décidons de poursuivre jusqu’au croisement de la plage de Sainte Croix. Nous avons mangé notre pain noir, allons pas trop noir, nous avons connu pire voir « Fayence 2015 » et d’autres. Maintenant vent arrière sauf sur certaines portions car la route n’est pas toujours rectiligne nous pouvons sortir la grand voile, mettre la « plaque » et rouler. D’autres clubs marseillais comme le VC La pomme, l’ex-districycle sont également venus cycler sur la côte.

Le peloton est moins homogène au retour et la bosse d’Ensuès au départ du Rouet le fait éclater ; avec Anne nous sommes en serre file, le tandem un peu devant, les Pommiers se font plaisir de nous enrhumer. Les premiers arrivés au sommet avec une température qui affiche maintenant deux chiffres nous attendent tout en refaisant le monde. Tenez bien votre cintre pour arriver au rond-point du Rove et maintenant lâchez les chevaux pour atteindre l’Estaque. Retour groupé jusqu’à notre séparation au niveau du J4. Je pense que nous sommes tous satisfaits de cette sortie mais pour un gars qui avait dit, en particulier à Anne, qu’avec une température inférieure au départ à 5° je ne sortirais plus je pense être rentré de plain pied dans la catégorie des FADAS. Mais n’en faut-il pas quelques-uns dans ce monde ?

 

Les 10 intrépides : Henri-Louis-Jack/Nadine-Anne-Paulo-Daniel-Patrick G-Joël-Denis

Partager cet article

Repost 0
Publié par Denis
commenter cet article

commentaires

nadine 18/01/2017 15:00

Cher Fada
Le froid régénère, ravigote et reconstitue. La méthode des 3R, excellente pour la forme, inverse les effets du vieillissement et assure une meilleure performance. Tu es bien parti pour améliorer ton record 2016.
Nous étions impériaux dans cette montée du Rove, bien plus dynamique que le VC La Pomme (à faire des envieux !!)
Alors avis aux amateurs pour samedi prochain, je précise que nous n’avons renversé aucun pingouin sur notre route et que les lapins du Rove étaient bien à l’abri dans leur terriers.

JIPI 18/01/2017 17:52

Aucun pingouin au Rove? Normal, ils étaient dans la Gineste ! ! ! !

Denis ( ASPTT MRS) 18/01/2017 17:19

Soyons honnête ne vaut il pas mieux prendre un bain lors du tour des lacs par forte chaleur que souffler sur nos doigts gelés? Vivement que les amandiers et cerisiers soient en fleurs.

Marc de LUC/ORBIEU 18/01/2017 12:17

Bravo aux courageuses donc et désolé d'en avoir raté une !

Marc de LUC SUR ORBIEU 18/01/2017 09:03

Mais la pratique du vélo n'est elle pas réservée en priorité aux "fadas" ? Masochiste ou fada, il faut choisir. Rien n'arrête le cyclo. Enfin le cyclo du "sud" Parce que je connais certains cyclos dans le "nord" qui aimeraient bien jouer au "fada" mais la neige et le verglas les en empêchent. Ils jouent les "fadas" dans leur garage sur des home-trainer. Nous nous avons quand même le ciel bleu et le soleil. Bravo les courageux et la courageuse !

Denis ( ASPTT MRS) 18/01/2017 17:10

Notre ami Jipi est un "pinailleur". Il faut pas se rater sinon tu es repris de volée, j'en connais un rayon ...de bicyclette.

JIPI 18/01/2017 10:46

les courageuses, regarde bien les prénoms, elles étaient deux, nos courageuses ! à bientôt et merci beaucoup, Marc, pour tes commentaires sympathiques,

JIPI 17/01/2017 14:06

ce bel article m'inspire plusieurs réflexions; tout d'abord, je pense que le monde possède déjà assez de fadas, pas la peine d'en rajouter ! Ensuite, je pense que les cyclistes sont plus à plaindre que les surfeurs car cela m'étonnerait qu'ils fussent en slip de bain, nos dits surfeurs... alors en combi, même dans un frigo ils n'auraient pa seu froid ! Bravo à toutes et tous pour votre courage... ou folie mais l'un ne va pas sans l'autre, je crois !
Pour moi, je considère que ces départs en cette saison froide ont lieu bien trop tôt. Bon, c'est dans tous les clubs pareil puisque, selon je ne sais qui, il faut être impérativement rentré pour midi ! Samedi je n'ai même pas osé vous rejoindre. Lundi j'ai tenté l'aventure mais les zigzags, dans la descente de la Gineste, entre otaries et ours blancs, m'ont bien vite fait rentrer au bercail ! à un des ces quatre, peut-être vers juillet !

Anne 16/01/2017 18:16

Et oui, je me souviens encore de tes réponses à mes mails où je te racontais nos sorties givrées... alors bravo Denis pour ta métamorphose et bienvenue parmi nous !!

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map