Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 05:04

Oui, oser combiner une Flèche de France, de plus la «Paris – Briançon» avec son final époustouflant par les cols du Télégraphe, Galibier et Lautaret – même en descente, on le compte ! – avec la 17ème édition de la «Gauthier – Moutin» et des parcours concoctés par Jipi, pas en reste non plus au niveau des difficultés, paraissait un pari, un challenge un peu fou… Et pourtant Thierry P. et Jipi l’ont relevé avec un franc succès !

Sans trop rentrer dans les détails qui seront à lire dans la prochaine Roue Ensoleillée, je m’en vais résumer ce nouvel opus de nos deux cyclocampeurs invétérés…

Donc, le lundi 20 juin au soir, un train de nuit, direct de la Gare de la Blancarde à celle d’Austerlitz à Paris, va les livrer le mardi matin dans la grisaille parisienne, une grisaille qui deviendra crachin et pluie fine dans la vallée de la Seine. Coup d’œil pathétique à Moret-sur-Loing, l’une des villes les plus touchées par les crues de ces dernières semaines.

Un cocktail étonnant, détonnant…
Un cocktail étonnant, détonnant…
Un cocktail étonnant, détonnant…
Un cocktail étonnant, détonnant…

Ensuite, le soleil se lèvera et ne les quittera plus guère, à part trois orages violents sur les tentes, heureusement sans dégâts, et une courte mais intense averse lors de la montée italienne du Mont Cenis. Avec un plaisir incommensurable, ils découvriront la belle vallée de l’Yonne, le Canal du Nivernais, où l’ivresse du pédalage sur le chemin de halage les entraînera plus loin que n’en prévoyait le programme, la pittoresque cité perchée de Vezelay et sa basilique monumentale, l’un des points de départ du Chemin de Compostelle, le Morvan, magnifique région bourguignonne, champêtre, boisée mais ô combien bosselée, la Vallée de la Saône, les étangs des Dombes avant de contourner les collines du Bugey, contreforts du Massif du Jura, puis de rentrer en Savoie par les Cols de la Crusille et de l’Epine. Splendeur des coteaux plantés de vignes au pied des montagnes enneigées qui semblent infranchissables… Et pourtant ils vont les franchir, avec leurs lourdes «valises» !

Col du Galibier (2 642 m), bonheur de l’effort accompli, ivresse des cimes avec le Massif des Ecrins qui vous domine, communion avec les nombreux cyclistes, toutes catégories confondues, joie de terminer ce parcours somptueux depuis Paris, proposé par l’ACP : pour rallier Briançon, il n’y a plus qu’à descendre !

Une après-midi de repos en Italie entre les Cols de Montgenèvre et du Mont Cenis : que du bonheur !

Un cocktail étonnant, détonnant…

Après la longue ascension du Mont Cenis depuis Susa (30 kms, 1 600 m de dénivelée) ils rejoindront leurs camarades pour une «Mout Mout» endiablée dont les aventures vous ont déjà été contées. Plaisir de pédaler pendant deux jours sur des machines légères, légères…

Le dernier dimanche, alors que le groupe s’en va gravir Télégraphe et Galibier, ils reprennent leurs lourdes sacoches pour un ultime trajet de cinq belles journées qui les verra pédaler à travers le bucolique, désert et redoutable balcon de Belledonne, souffrir de la chaleur dans la véritable chaudière de Vizille, retrouver un peu de fraîcheur dans le Dévoluy avant d’entendre les cigales dans la Vallée de la Durance, de s’émerveiller devant les lavandes bleues du Plateau de Valensole puis d’accueillir avec une joie indicible Denis et Noël, venus les attendre au sommet des «17 Tournants». Une vieille tradition de la section, d’aller à la rencontre des «chevaucheurs au long cours» mais qui a malheureusement tendance à se perdre…

C’est donc à quatre que se termine ce formidable périple, sans fatigue excessive, sans incidents mécaniques notoires à part deux crevaisons et quelques déraillements de chaîne, et surtout un immense bonheur, une grande fierté, tout de même, de s’être enthousiasmé devant tant de chefs-d’œuvre de Dame Nature et d’avoir parcouru plus de 1 600 kms à bicyclette, en autonomie totale – hormis la «récréation» de la «GM» - escaladé environ 20 000 mètres de dénivelée positive et franchi cinq cols de plus de 2 000 m. Une petite coupure s’impose mais vive les prochaines aventures !

ITINERAIRE

Etape

Date

Parcours

Kms

Dénivelé

Hébergement

Flèche de France paris – Briançon (Randonnée Permanente FFCT / ACP)

  1

Ma 21/06

PARIS (Auster) – moret s/loing (77)

81

 

Hôtel F1

  2

Me 22/06

moret s/loing - TOUCY (89)

114

Camping

  3

J     23/06

TOUCY - saulieu (21)

125

Camping

  4

V    24/06

saulieu - savigny s/grosne (71)

118

Camping

  5

S     25/06

savigny - villars les dombes (01)

106

Camping

  6

D    26/06

villars les dombes - novalaise (73)

102

Camping

  7

L    27/06

novalaise - st jean de maurienne (73)

117

Camping

  8

Ma 28/06

st jean de maurienne - briançon (05)

89

Gîte d’Etape

TOTAL

852

 8 434 m

 

Jonction Briançon – St Michel de Maurienne

  9

Me 29/06

briançon – Salbertrand (Italie)

39

600

Camping

10

J    30/06

Salbertrand - St Michel de Maurienne (73)

102

1 600 m

Hôtel

TOTAL

140

2 200 m

 

«MOUT-MOUT» 2016 en Maurienne

11

V   01/07

gLANDON, cROIX DE FER ET mOLLARD

96

2 100 m

Hôtel

12

S   02/07

ISERAN (au Départ de lanslebourg

67

1 500 m

Hôtel

TOTAL

163

3 600 m

 

Retour Marseille

13

D   03/07

St Michel de Maurienne - allevard (38)

83

570 m

Camping

14

L   04/07

allevard - vizille (38)

78

1 739 m

Camping

15

Ma 05/07

vizille - montmaur (05)

93

2 040 m

Camping

16

Me 06/07

montmaur - valensole (04)

129

1 251 m

Camping

17

J   07/07

valensole - marseille

107

1 207 m

 

TOTAL

496

6 807 m

TOTAL GENERAL

1 652

20 041 m

 

 

COLS

Etape

Nom

Altitude

Dép

  5

Col des Chèvres

   419 m

71

  6

col de la crusille

   573 m

73

  7

col de l’epine

   987 m

73

  8

col du telegraphe

1 566 m

73

  8

col du galibier

2 642 m

73 / 05

  8

col du lautaret

2 057 m

05

  9

col du montgenevre

1 854 m

05

10

col du mont cenis

2 083 m

73

11

col du glandon

1 924 m

73

11

col de la croix de fer

2 067 m

73

11

col du mollard

1 630 m

73

12

col de la madeleine *

1 746 m

73

12

col de l’iseran

2 770 m

73

14

col du barioz

1 041 m

38

14

col des ayes

   944 m

38

14

col des mouilles

1 020 m

38

15

col de st sebastien

   926 m

38

15

col du festre

1 442 m

05

16

col d’espreaux

1 160

05

 

Total : 19 cols

* : Petit col dans la montée vers le pied du Col de l’Iseran, rien à voir avec son homologue, célèbre et difficile, qui relie Maurienne et Tarentaise, comme l’Iseran.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article

commentaires

Denis 18/07/2016 10:09

Ce mini CR nous met l'eau à la bouche et attendrons avec impatience le CR complet lors de la parution du prochain N° de la Roue Ensoleillée. Nos deux gaillards randonneurs étaient resplendissants de santé à St Michel de Maurienne preuve que le vélo, non bicyclette pour Jipi maintiennent la forme. Avec Noël nous les avons retrouvés lors de leur dernière étape fiers de retrouver les BDR après ce très long périple mais que de bons souvenirs gravés dans leur mémoire. Pourvu que ça dure...L'an prochain quel projet? ça doit déjà mijoter dans un coin de leur tête. Un peu de repos bien mérité et à un de ces jours sur nos routes provençales. De l'ordinaire quoi!

nadine 17/07/2016 19:15

Bravo à tous les deux pour avoir accompli ce beau périple. La performance est édifiante et relève de beaucoup d’efforts, d’un bon mental et d’un formidable appétit de liberté.
Tes photos, Jean Pierre nous donnent envie de continuer à pérégriner tant que les jambes répondent, à la découverte de grands espaces et d’une nature si généreuse.
Le résumé de votre voyage est déjà très agréable à lire (en attendant le grand récit ), la plume est toujours aussi légère et s’envole dans des descriptions qui nous éloignent de notre quotidien..La Rose, St Menet ou Bougainville.
Grand merci de nous faire partager une si belle aventure.

Marc de LUC SUR ORBIEU 13/07/2016 07:24

Extraordinaire ! Phénoménal ! Quelle aventure !!! Il faut quand même une bonne préparation physique et un sacré mental pour aller au bout d'un tel raid. B . R . A . V. O . tout simplement.

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map