Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 22:21

En effet, vu la faiblesse des effectifs lors des deux derniers Grands Rendez-vous, notre cher président Paulo nous a envoyé un mail pour remettre les barres sur les t et les points sur les i… et ce fut une grande réussite, au vu du nombre des participants de la randonnée du jour, un record si l’on en croit les statistiques, fouillées méthodiquement par l’ami Denis !

Donc, en ce samedi 8 août, sur la place d’Oraison, pas moins de seize cyclos (dont deux féminines) démarrent à huit heures l’une de nos plus belles sorties, le Circuit de Fontbelle, allégé par Jacques M., de la Commission des Parcours, afin d’étoffer un peu les troupes ; là encore, bravo Jacques !

Et la «coupe sombre» dans l’itinéraire classique commence d’entrée puisque les bosses de Puymichel et du Pas de Bonnet ont fait partie du nettoyage… Aussi, le peloton, fractionné en plusieurs paquets, remonte à grande vitesse la rive gauche de la Durance jusqu’aux Mées et ses célèbres pénitents, encore dans l’ombre en cette heure matinale, où nous aurions dû rencontrer Louis G. et Alain B… Mais ils se sont avancés en prévision des obstacles qui ne tarderont à se présenter devant leurs roues ! À Malijai nous rejoignons la Bléone, en face du château ou coucha Napoléon dans sa remontée vers Paris - une «Flèche de France» avant l’heure, en quelque sorte ! Avec un tel nombre de cyclos, il y aura la panique à chaque carrefour mais Jacques veillera au grain et il nous sera bien agréable de cycler sur la petite route ombragée au-dessus de la Bléone, sur laquelle nous rencontrerons l’ami Achard, parti de Mison pour nous accompagner pendant une partie de la journée.

Chapeau bas, Président !

Après une traversée un peu dangereuse de la rivière, nous remplissons nos bidons à Mallemoisson, point de départ de la montée vers Thoard et le Col de Font-Belle. Certains penseront aussi à s’alimenter en ce point stratégique ! Et sous un beau soleil le peloton s’étire, se casse, se scinde dans cette magnifique vallée, certes un peu sèche en cette saison. Cultures diverses et forêts nous offrent un véritable bonheur cycliste sur cette chaussée impeccable au trafic quasi inexistant. Pour l’instant, la remontée est très douce le long du Torrent des Duyes et tout le monde roule à son rythme, souvent en papotant avec son ou ses voisins. Après Thoard, les pourcentages vont un peu s’emballer, les panneaux spécifiques nous indiquer plusieurs kilomètres à sept ou huit pour cent, les groupes éclater et les cyclos tenter de grimper au mieux les Cols d’Hysope puis de Fontbelle, en admirant la vallée, les crêtes qui bleuissent à l’horizon, le beau site de Mélan puis la somptueuse Forêt de Fontbelle, cadre de leurs derniers kilomètres qui les rafraîchira un peu après la chaleur endurée pendant le début de l’ascension. Nous saluons Louis et Alain, enfin retrouvés, et un regroupement général s’opèrera au sommet (1 304 m), autour de la fontaine assez récente installée dans l’aire de pique-nique, magnifique sous cette forêt de pins.

Conscient de ses prouesses en la matière, Jipi s’élancera en solo dans la descente, jettera un œil plein de souvenirs au bassin à gauche de la route, jadis le seul point d’eau du secteur, puis attendra ses compagnons à Authon, minuscule hameau à l’orée du bois, possédant une belle fontaine où se rafraîchit un couple de cyclos et un gîte que notre peloton avait l’habitude de fréquenter.

Nous avions prévu de prendre notre pause méridienne à St Geniez, situé 7 kilomètres plus loin mais surtout après une bosse que d’aucuns digéraient mal en sortant de table… Las, l’établissement convoité est à vendre et, notre ami Achard préférant les déjeuners en pleine nature avec sa nourriture tirée du sac, une belle tablée de 18 convives se régalera donc au restaurant habituel, à l’ombre, au bord d’un torrent où des trous d’eau ont été aménagés pour le bain, d’un repas à base produits du terroir… Mais à 18, sans avoir prévenu, l’attente sera un peu longue, d’autant plus que toutes les tables sont prises, ce qui étonnera un peu les habitués de cette sortie.

Chapeau bas, Président !

 

Nous resterons donc bien plus de deux heures dans ce merveilleux endroit au bout du monde et il fera bien chaud dans la côte redoutable, et redoutée par pas mal d’entre nous. Bon an, mal an, tout le monde la passera avant de se régaler à travers ce cadre si sauvage, raviné, typique des Alpes-de-Haute-Provence, complètement désert. Aussi, le ravissant petit village de St-Geniez fait-il penser à une véritable oasis ! Après le Défilé de la Pierre Ecrite, la belle descente nous ouvre l’horizon sur les vallées de la Durance et du Buech, la belle forêt de sapins se terminant sur le Rocher de Sisteron qui fait face à cette bonne cité provençale occupant un site remarquable au bord de la Durance et défendue par une puissante citadelle.

Maintenant, la chaleur se fait vraiment sentir dans la vallée puis dans la remontée vers Peypin, où nous ne trouvons pas de fontaine, puis Châteauneuf-Val-St-Donnat où ce sera la ruée vers l’eau ! Après Jean-Claude qui nous a quittés à Sisteron, Louis et Alain nous faussent à leur tour compagnie pour descendre vers Les Mées. Le reste du peloton, encore fort de seize éléments, aura le temps de bien chauffer dans la longue côte qui mène à Mallefougasse, hameau dans les bois au pied de la Montagne de Lure, très prisé à l’époque des amateurs de champignons sanguins (lactaires délicieux). Nous continuons notre balade forestière, très facile maintenant, jusqu’au carrefour de Montlaux, dernier raccourci du jour. Tout le monde optera pour le «programme court», l’heure ayant beaucoup tourné, le thermomètre monté et la fatigue se faisant sentir dans pas mal d’organismes.

Jacques S. nous quitte pour rejoindre Cruis et les 15 derniers cyclos dévaleront une petite route magnifique à travers un plateau bien sec jusqu’à Montlaux, autre hameau oublié du temps, avant de suivre un vallonnement assez doux jusqu’à Sigonce, joli village provençal à la fontaine bénéfique. Là, c’est quasiment fini et il ne nous reste plus qu’à descendre jusqu’à la Durance puis rejoindre Oraison et nos véhicules.

Cette bien belle sortie, une première pour plusieurs d’entre-nous, s’achèvera comme il se doit autour du verre – baril, plutôt – de l’amitié ! Rendez-vous est donc pris pour une prochaine fois… Avec maintenant un joli record à battre !

Les participants : Alain B., Louis, René G., Paulo, Jean-Marc, Jean-Pierre BO., Claudine, Daniel M., Olivier, Nadine, Jacques M., Jacques S., Denis, Thierry P., Patrick P., Patrick G., Pierre et Jipi, sans oublier notre invité : Jean-Claude ACHARD.

Mes chiffres : 136 kms, 6 H 35 à 20.6 km/h et un dénivelé de 1 675 m selon Denis

 

Les photos de Louis

 

Fonbelle, le col

Partager cet article

Repost 0
Publié par JiPi
commenter cet article

commentaires

Jipi 12/08/2015 15:42

Pour mettre encore un peu plus d'humour dans nos pages : quand Denis écrit "rien à ajouter", ça fait 12 lignes ! ciao !

Denis 12/08/2015 15:28

Rien à ajouter à cet excellent article de notre ami jean Pierre, égal à lui même avec toujours ses touches sur la topographie des sites traversés. Nous avons su résister à la chaleur pour ne pas dire canicule, pas d'insolation à ma connaissance, l'ascension du col ne s'est pas faite sans peine mais l'eau fraîche en son sommet dans une belle forêt nous récompensa de nos efforts. Manquait seulement une petite odeur d'anis, alors là ce serait le top ou bien quelques bonnes bouteilles de rosé bien mises au frais dans cette eau si limpide. Comme dit par Jipi nous n'avons pas pu faire autrement que de déjeuner à Authon, les organisateurs si talentueux qu'ils soient n'avaient pas prévu la fermeture de l'auberge à St Geniez. La longue attente a permis de converser à bâtons rompus et là j'en connais un rayon (de vélo). D'ici la fin de la saison cyclotouristique d'autres sorties sont au calendrier essayons de nous y présenter aussi nombreux pour le bien de la section. C'est un appel après celui de Max,et de Paulo. A bientôt.

Anne 12/08/2015 08:30

Bravo à JiPi pour ses articles - j'ai quelques commentaires de retard et j'en profite pour remercier également Denis, Jacques et Thierry - et bravo à ceux qui ont modifié leurs projets afin de répondre à l'Appel du 2 août.
Une petite suggestion pour les prochains articles : dans la rubrique "Mes chiffres", on pourrait faire figurer le taux moyen d'occupation des voitures pour suivre l'impact des recommandations du 2 août en matière de co-voiturage.

Présentation

  • : La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • La Roue Ensoleillée, le blog des cyclotouristes de l'ASPTT Marseille
  • : Puisque nous sommes des cyclotouristes, notre activité est un subtil compromis entre le sport et la convivialité. Donc de la randonnée, petite, grande et très grande, de la culture sans excés et de la bou..., pardon gastronomie, avec excès.
  • Contact

Contact pour le club

04 91 66 80 60
06 79 75 76 54

npp.rimini@wanadoo.fr

 

Nos rendez-vous


Le maillot

Recherche

D'où viennent-ils ?

Locations of visitors to this page

Et plus précisément...

Geo Visitors Map